Thibaut Pinot abonné au chiffre 4

Le Tour de Suisse a basculé le dernier jour. Même si Thibaut a fait un très bon chrono pour un grimpeur, il a dû s’avouer vaincu sur le tracé exigeant neccessitant relances et puissance face à des vrais rouleurs. Il a pris la quatorzième place de l’étape gagnée par Tom Dumoulin (Giant-Alpecin) et a fini quatrième du classement général. Comme dans Tirreno-Adriatico et le Tour de Romandie cette saison.

« Dans cette édition du Tour de Suisse, dit Yvon Madiot, Nous avions une seule occasion de gagner et de faire des écarts. Thibaut n’a pas failli, il a gagné avec la manière, en se montrant très fort et en s’emparant du maillot jaune qu’il a quand même porté jusqu’au dernier jour.

C’est vrai, il y a eu des secondes perdues trois jours de suite mais le parcours n’était pas évident pour un coureur comme Thibaut qui n’est pas un sprinteur. Et dans le Tour, ça ne court pas comme ça !

Dans le chrono, il n’y a rien à dire, face aux vrais rouleur il est dominé mais dans un Grand Tour, le poids du chrono face à la montagne pèse beaucoup moins. Il faut retenir le positif de cette semaine. L’attitude de Thibaut et de son équipe le premier jour, sa victoire à Sölden et le fait qu’il ait battu tous les grands grimpeurs au moins une fois cette saison. L’expérience unique pour nous d’avoir défendu un maillot de leader dans une épreuve World Tour. Je peux vous dire que Thibaut, les équipiers et nous-mêmes avons beaucoup appris de cette semaine. Maintenant, place au Tour ! »

A noter le beau chrono de Steve Morabito (16e) et qui finit le Tour de Suisse à la huitième place. Ajoutée au résultat de Thibaut, c’est une bonne opération dans le World Tour.