Steve Morabito va devoir rester vigilant

Steve Morabito était un peu déçu samedi au sommet de la côte de Willunga où s’est imposé une nouvelle fois Richie Porte (BMC). Victime d’une fin de course très rapide, le Suisse de l’équipe FDJ a un peu reculé au classement général (9e) et se trouve sous la menace de deux coureurs placés derrière lui mais il s’accroche au Top 10 d’une course World Tour qui s’achèvera dimanche par un sprint massif à Adelaïde.

« C’est vrai que nous ne nous attentions pas à ce que Steve perde du temps (49 secondes sur la ligne d’arrivée) et des places parce qu’il n’était pas dans un mauvais jour, explique Frédéric Guesdon. Avant la double ascension finale, il n’y avait pas eu trop de course, le peloton gérant une échappée de 4 coureurs. Après le premier passage sur la ligne, quatre de mes gars étaient encore dans le premier groupe de 70 unités, Steve, Anthony Roux, Yoann Offredo et Johan Le Bon. Les trois autres avaient fait tout le boulot en plaine. J’ai eu de nouveau un bon collectif »

L’explication finale a été très musclée et c’est au sprint, pendant un kilomètre, que Porte s’est imposé, imprimant un rythme irrésistible.

« Steve n’était pas mal, assure Fred, mais ça montait tout simplement trop vite pour lui. Il est neuvième au classement général mais Bevin (Cannondale) à 1 seconde, et Ulissi (Lampre-Merida) à 3’’ sont dangereux. Ils peuvent essayer de jouer les bonifications dimanche. Nous serons vigilants, pas question de ne pas conserver notre place dans le Top 10 ! »