Sébastien Reichenbach champion de Suisse

Si l’équipe Groupama-FDJ a perdu le maillot bleu, blanc, rouge, elle conserve doublement le maillot rouge à croix blanche. Trois jours après le sacre de Stefan Küng dans le contre la montre, Sébastien Reichenbach s’est offert une belle tranche de bonheur sur le difficile circuit de Fischingen en s’adjugeant à son tour le maillot national suisse et succède ainsi à son coéquipier Steve Morabito.

Dans une coure d’usure, il s’est isolé dans le final avec son copain Simon Pellaud (IAM Excelsior) pour l’emporter en force. Stefan Küng a pris la huitième place.

« J’ai souvent essayé de gagner le championnat mais ça n’avait jamais marché comme je le voulais. Voilà, je suis vraiment très content. Quand je me suis retrouvé devant avec Simon, on s’est super bien entendu, on n’a pas compté nos coup de pédales, c’était le tout pour le tout. Avec cette chaleur, je savais que personne ne pouvait rouler plus vite que nous.

« j’ai du faire un gros effort pour revenir dans le premier » S. Reichenbach

A la fin, je savais que j’en avais un peu plus dans les jambes que mon copain Simon. Si j’avais eu un autre concurrent avec moi, on se serait plus regardé. Là, c’était franc. Je lui dit que je roulerai dans la côte et lui sur le plat au sommet. On n’a pas perdu de temps, on en a même gagné sur le haut de la côte en relançant très fort. Simon Pellaud, c’était idéal. Ma journée avait pourtant mal commencé, après dix kilomètres j’ai été victime d’une crevaison et j’ai cru que c’était fini, parce qu’il y avait des groupes partout et j’ai du faire un gros effort pour revenir dans le premier. Et pour finir, je gagne ! »

« Je n’imagine pas le Tour de France avec le maillot sur le dos. J’ai bien apprécie que Steve Morabito fasse une année avec ce maillot, maintenant c’est à mon tour ! »