Sans problème pour Thibaut Pinot, plus dur pour David Gaudu

La sixième étape du Critérium du Dauphiné gagnée par Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) a connu un épisode climatique étonnant. Comme prévue, elle s’est élancée sous la pluie et dans la fraîcheur, à peine dix degrés. Elle s’est achevée dans la chaleur.

Dans la perspective d’un week-end difficile, le peloton n’a pas bataillé derrière les trois échappés du jour, il s’est contenté de désigner les hommes forts, au final un peu plus de vingt coureurs dont Thibaut Pinot, Rudy Molard et Sébastien Reichenbach.

« On est passé du thé chaud et imperméable à s’arroser en fin d’étape tant il faisait chaud » T. Pinot

La journée a été plutôt difficile pour David Gaudu qui a pris froid et est fébrile depuis jeudi soir mais il a sans doute fait le plus difficile en ralliant l’arrivée. Pour Thibaut Pinot, en revanche, ce fut une journée sans problème.

« L’objectif était de rester tranquille avant un week-end qui s‘annonce dur, explique le leader de l’équipe Groupama-FDJ. Cette journée a été éprouvante, on est passé du thé chaud et imperméable à s‘arroser en fin d’étape tant il faisait chaud, je pense à un écart de plus de vingt degrés entre la première et la dernière heure. D’ailleurs, la météo ne nous épargne pas depuis le début du Critérium du Dauphiné et je vois qu’il y a de la fatigue. Dans ces conditions inhabituelles, il peut y avoir des défaillances. Nous ne sommes pas loin du Tour, nous sommes affutés et on peut vite tomber malade. »

« Il y a souvent plus de bagarre dans un enchainement de petits cols »

« Demain l’étape des Sept-Laux sera très dure, poursuit Thibaut. Il manque des grands cols mais c’est quand même 4.000 mètres de dénivelé en 80 kilomètres, ça parle ! Il y a souvent plus de bagarre dans un enchainement de petits cols que s’il avait fallu grimper des grands cols de 25 kilomètres. Je pense que des équipes vont prendre des risques et ce sera indécis et ce d’autant plus que le temps est annoncé orageux. Aujourd’hui la journée a été usante mais c’est demain qu’il faudra être bien. Pour moi Adam Yates (Mitchelton-Scott) et Fuglsang (Astana) sont les deux grands favoris de cette course.  »