Rudy Molard, une belle étape de franchie…

Peter Sagan (Bora-Hansgrohe) a de nouveau levé les bras. Comme à La Roche-sur-Yon, le champion du monde s’est imposé à Quimper au terme d’une étape difficile. Il est le seul sprinteur à avoir conservé sa place dans le premier peloton au sein duquel l’équipe Groupama-FDJ était représentée par David Gaudu, Arthur Vichot et Rudy Molard.

Le premier à se mettre en action a été Olivier Le Gac, très heureux de parcourir pendant deux jours les routes de son Finistère natal. Il a pris place dans une première échappée mais c’est la suivante qui a fait le break avec Edet (Cofidis), Skujins (Trek-Segafredo), Vermote (Dimension  Data), De Buyst (Lotto-Soudal), Chavanel et Calmejane (Direct Energie). Echappée reprise après l’ascension de la côte de la Montagne de Locronan, dernière difficulté sévère fatale à Arnaud Démare qui s’est bien battu toute la journée.

« C’est très rouleau compresseur, ce n’est pas facile de sortir dans le final » Y. Madiot

« Cela s’est plutôt bien passé, dit Olivier. Très rapidement on a compris que ça roulerait vite toute la journée. On a donc joué la carte Arthur Vichot plutôt que celle d’Arnaud. Pour ma part, je me suis appliqué à aider Arthur dans le final avant le sprint bonification. Cette étape était un peu comme une course ardennaise. Elle s’est disputée dans de belles conditions. S’il y avait  eu la pluie et le vent, il y aurait eu plus de dégâts. Avec le beau temps, ce fut donc un sprint d’une quarantaine de coureurs.  »

« On a suivi, ça roule vite, très vite, explique Yvon Madiot. Nous avons trois coureurs dans le final mais pas aujourd’hui pour jouer la gagne. C’est très rouleau compresseur, ce n’est pas facile de sortir dans le final. David et Arthur finissent devant, de même que Rudy et vu son état, c’est plus que bien. C’est un courageux, pourtant les relances sont très pénibles pour lui. Chaque jour qui passe le remet sur les bons rails.

Demain, je pense qu’on va avoir à peu près le même genre de course, moins exigeante en général mais avec un final dur. Je pense qu’une nouvelle fois, l’échappée aura du mal à aller au bout. On va quand même faire en sorte d’anticiper…  »