Pas de frayeurs pour les leaders

L’Italien Elia Viviani (Team Sky) s’est imposé dimanche dans la deuxième étape du Tour d’Italie soumise aux chutes. L’équipe FDJ n’a pas été directement concernée par ces avanies et ses leaders ont tous terminé dans le premier peloton.

« C’était nerveux, dit Martial Gayant ravi que ses hommes n’aient pas eu à payer les conséquences de la chute provoquée à 13 kilomètres de l’arrivée par un spectateur qui s’est mêlé au peloton sur son vélo.

Sur cette chute, le peloton s’est coupé en deux et il s’est reformé à cinq kilomètres de l’arrivée. Alexandre Géniez, Kevin Reza, Kenny Elissonde et Francis Mourey ont fini devant. En revanche, l’addition est lourde pour l’équipe IAM qui n’avait qu’un seul coureur dans ce peloton et pour Ag2r-La Mondiale, dont le leader Pozzovivo a perdu plus d’une minute. »

Tout va bien donc pour la FDJ avant deux étapes reliant la Ligure à la Toscane qui seront disputées sur des routes sinueuses et casse-pattes.

« La seule inquiétude, poursuit Martial, concerne Jussi Veikkanen qui a été souffrant avant le Giro et qui est à la peine même s’il est très courageux. J’espère qu’il va récupérer des forces avec l’aide du doc Gérard Guillaume, et franchir les prochaines journées sans encombre. »