Nouveau top 10 pour Kevin Reza

L’étape la plus longue de cette épreuve n’a pas été mise à profit par des baroudeurs pour faire diversion et contrarier les sprinteurs. Bouhanni (Cofidis) s’est imposé dans la dernière ligne droite.

Kevin Reza qui manque toujours un peu de réussite dans l’emballage final a signé la neuvième place comme dans le Tour d’Italie à deux reprises.

« Cela semblait être une journée pour des baroudeurs, dit Sébastien Joly, l’entraîneur de l’équipe FDJ qui tous les jours prend place dans la voiture de Thierry Bricaud. C’était long et il y avait un vent favorable. Les équipes BMC et Cofidis ont bien joué le coup en laissant partir seulement deux coureurs. S’il y en avait eu cinq, ils n’auraient pas été revus ! »

Le Néerlandais Keizer (LottoNL-Jumbo) et le Belge Van der Sande (Lotto-Soudal) ont été repris dans la dernière difficulté du jour, la Côte de la Marquise, et si le final a été marqué par les attaques de Wellens et Gallopin (Lotto-Soudal), le sprint s’est avéré inévitable.

« Kevin signe un nouveau top 10, dit Sébastien, et c’est la preuve qu’il a bien récupéré de son Tour d’Italie, qu’il reste dans le combat. Maintenant, on entre en montagne et on va miser sur Kenny Elissonde qui va vraiment bien. On va faire en sorte qu’il remonte au classement général ou qu’il gagne une étape. »