Marc Sarreau septième d’un sprint mouvementé

Le Néerlandais Jakobsen (Deceuninck-Quick Step) a franchi la ligne d’arrivée de la troisième étape du Tour de Pologne en levant les bras mais une manœuvre illicite à l’encontre de Marc Sarreau le prive de la victoire. Cette manœuvre a clairement empêché le sprinteur de Groupama-FDJ de produire son effort.

« Jakobsen, en plein print l’a dégagé de la main, explique Franck Pineau, Marc a été surpris et déséquilibré tandis qu’il était bien placé dans le sillage d’un coureur. En fait, l’autre l’a dégagé pour prendre la place. Du coup, Marc a pris le vent et a reculé tandis qu’il s‘apprêtait à déboiter. Il était alors à un peu moins de 200 mètres de l’arrivée. Franchement, le déclassement de Jakobsen est logique. Aujourd’hui, Mickaël Delage et Benjamin Thomas sont restés près de leur sprinteur jusqu’à trois kilomètres de l’arrivée mais ici la concurrence est rude ! Demain, on change de registre, l’étape sera beaucoup plus favorable à Romain Seigle et Benjamin Thomas. »

Au départ de la quatrième étape, il sera surtout question du terrible accident ayant coûté la vie au grand espoir belge Bjorg Lambrecht (Lotto-Soudal). Victime d’une chute, il a été transporté à l’hôpital où son décès a été constaté. Il avait 22 ans et c’est toute la famille du cyclisme qui est anéantie.