L’Équipe cycliste Continentale Groupama-FDJ s’est d’ores et déjà assuré une seconde recrue pour la saison 2022. Après Eddy Le Huitouze, c’est Lenny Martinez, lui aussi suivi par le « programme Juniors », qui s’est engagé pour deux saisons (2022-2023). Vice-champion de France de cyclo-cross dans sa catégorie en début d’année, le jeune homme de 17 ans se fait une hâte de rejoindre les rangs de la « Conti ».

« On le sentait prêt physiquement », Benoît Vaugrenard

La collaboration entre l’organisation Groupama-FDJ et Lenny Martinez passera à la vitesse supérieure en janvier 2022, mais elle n’est donc pas nouvelle. Depuis plusieurs mois, le fils de Miguel, champion olympique et du monde de VTT, était en effet accompagné par le programme Junior récemment mis sur pied, et supervisé par Joseph Berlin-Semon et Benoît Vaugrenard. « Notre objectif est de leur donner un maximum d’outils pour qu’ils puissent réussir, rappelle ce dernier. Cela passe par un prêt de matériel, des stages avec les coureurs de la Conti et un accompagnement scolaire. On prend le temps de les connaître, de suivre leur évolution. Le but est de gagner du temps pour la suite. Pour ceux qui intègrent la Conti, ils connaissent déjà notre fonctionnement ».

Ce sera donc le cas de Lenny Martinez, membre du CC Varennes-Vauzelles, club par ailleurs sélectionné par l’initiative de Groupama « Ton club Ton maillot ». « Je suis super content de rejoindre la Conti, s’est-il enthousiasmé. Déjà l’année dernière quand Joseph, l’entraîneur de la Conti, m’avait annoncé que j’intégrais le suivi Juniors j’étais très heureux. Je m’étais dit : « Imagine si tu passes à la Conti ». C’est un rêve ! J’ai déjà hâte d’être à l’année prochaine, d’être avec l’équipe ! » Une équipe qu’il a déjà eu l’occasion de côtoyer quelques jours à l’occasion du rassemblement de début de saison à Savona. À cette occasion, il eut déjà l’opportunité de prouver sa valeur. « On le sentait prêt physiquement mais aussi suffisamment mature pour franchir ce cap, ajoute Benoît Vaugrenard. Je pense que c’est la passerelle idéale pour lui car pour le moment il n’y a pas beaucoup de courses qui correspondent à son profil chez les Juniors. En revanche à la Conti, il devrait avoir un beau programme de courses où il pourra exprimer son potentiel ».

« C’est vraiment une belle opportunité », Lenny Martinez

Celui qui fêtera sa majorité le 11 juillet prochain, en plein Tour de France, se décrit lui-même comme un « grimpeur », et Benoit Vaugrenard de préciser qu’il « aime quand il y a du pourcentage ». Issu du cyclo-cross, discipline où il a amassé de nombreux succès dans les jeunes catégories, Lenny Martinez a également démontré à plusieurs reprises ses capacités sur route, en s’imposant notamment sur la cyclo-sportive de la Madeleine (75 km) et en terminant deuxième de celle du Tour de Savoie-Mont Blanc (un chrono en côte, ndlr). « Mes courses favorites sont celles avec de longues bosses, qui se jouent à l’usure, confirme-t-il. J’habite à Nevers, donc il n’y a pas vraiment de dénivelé vers chez moi, mais je me sens bien en montagne. C’est un effort que j’aime ». À court et moyen terme, le jeune homme ambitionne donc de briller sur ce terrain. Pour le plus long terme ? « Je rêve de Grands Tours, dit-il. Quand je vois David Gaudu et Thibaut Pinot dans les cols, ça donne envie d’être à leurs côtés, à tout donner pour les épauler. Je sais que je dois encore travailler, que j’ai beaucoup de choses à apprendre, mais c’est vraiment une belle opportunité que de rejoindre la Conti ».

Aucun commentaire