La FDJ pas loin de trouver la clé

Il ne manque plus que la victoire ! L’équipe FDJ est sur le chemin du succès et elle l’a montré tout au long d’une deuxième étape des Trois de La Panne gagnée une nouvelle fois par le Norvégien Kristoff (Katusha). Arnaud Démare a manqué de jus de dans le sprint (11e) mais il sait que ses équipiers sont de nouveau prêts à en découdre.

Derrière une échappée de douze coureurs partie de bonne heure, le Trèfle a pris ses responsabilités au pied du Mont Kemmel qu’elle a abordé en tête dans le sillage de Matthieu Ladagnous. Au bas de la descente, une premier peloton de 40 coureurs avait nettement accéléré. S’y trouvaient Arnaud Démare, Mathieu Ladagnous, Mickael Delage, Sébastien Chavanel, Marc Sarreau et William Bonnet, David Boucher les retrouvant un peu plus tard par la jonction d’un deuxième paquet.

« Ensuite, explique Frédéric Guesdon, les gars ont été un peu trop nerveux, trop dans l’envie de bien faire en prenant la poursuite à leur compte à 30 kilomètres de l’arrivée. Et je n’avais pas les oreillettes mais ils ont ensuite laissé la première ligne à d’autres… »

Le sprint n’a pas été mal négocié puisque Arnaud a pris le dernier virage à 250 mètres de l’arrivée dans le sillage de Kristoff mais il lui a clairement manqué de la fraîcheur dans les derniers mètres.

« Tous mes coureurs dans le peloton, c’est satisfaisant, poursuit Frédéric Guesdon, hormis Johan Le Bon qui est souffrant et qu’il a été préférable d’arrêter. Demain, et comme l’an dernier, Arnaud ne va pas prendre le départ de l’étape matinale et va en profiter pour se reposer et se concentrer sur le Tour des Flandres. On va essayer de mettre Marc Sarreau en position même s’il a pas mal travaillé aujourd’hui. Juste pour un petit test… »