La belle échappée de Thibaut Pinot

Personne ne doutait que l’étape auvergnate de ce 104e Tour de France serait mise à profit par des baroudeurs pour jouer la victoire d’étape. Sur les magnifiques routes menant au département de la Haute-Loire Thibaut Pinot s’est joint à un groupe de 28 coureurs qui n’a pas été repris mais a été surpris par le raid solitaire de Mollema (Trek-Segafredo) qui s’est adjugé l’étape.

« Le scénario a été un peu comme on l’attendait, dit Yvon Madiot, les baroudeurs étaient devant. Ça s’est fait à la pédale, ça ronflait ! 10 coureurs sont partis sur le plat dès le départ, 18 autres sont sortis dans la première montée. Thibaut y était et c’est très bien. Dans le final, Mollema a bien joué le coup en anticipant mais il marchait fort de toute façon. »

« On refleurit tout doucement » M. Madiot

Dans chaque ascension et notamment dans le difficile col de Peyra-Taillade, Thibaut n’a jamais été en difficulté, suivant les meilleurs sans problème. Après la dernière difficulté, tout semblait penser qu’un petit groupe allait se disputer la victoire. Avec Ulissi (UAE-Emirates) et Tony Gallopin (Lotto-Soudal), Thibaut savait qu’il aurait fort à faire mais sa pointe de vitesse pouvait faire mouche. L’attaque de Mollema a malheureusement désuni le groupe qui a fini par arriver en pièces détachées. Thibaut a néanmoins signé un Top 10 (neuvième) qui laisse augurer une belle troisième semaine du leader du Trèfle.

« On refleurit tout doucement, dit Marc Madiot. Cette étape, Thibaut l’a faite au courage mais il va un peu mieux et le niveau s’affaisse un peu aussi. Il a un brin de talent, Thibaut, il a truc à aller gratter dans les Alpes. En attendant, je suis content, c’est bien, il a retrouvé de la vie !  »

Place demain à la deuxième journée de repos au Puy-en-Velay dont il n’est pas difficile d’imaginer le programme pour les coureurs de l’équipe FDJ : Repos, vélo, dodo.