Kevin Reza, quatrième mais tout près de la victoire

Avant le départ de cette course française, Yvon Madiot pouvait se gratter la tête… Trois de ses coureurs, Arthur Vichot, Anthony Roux et Kenny Elissonde sont revenus de la Ruta del Sol souffrants et sont encore traités aux antibiotiques. Il pouvait donc s’en remettre seulement à Kevin Reza et Benoit Vaugrenard et pour le coup, l’équipe FDJ a été tout près de sa première victoire avec Kevin, quatrième mais en ayant fait très forte impression dans le final.

Après un départ ultra rapide et la présence d’Alexandre Géniez dans une première grosse échappée – de quoi rassurer le grimpeur de Rodez après son abandon dans la Ruta del Sol – un groupe de six coureurs a pris les devants, Rolland (Europcar), Penven (Marseille 13), Jakin (Auber 93), Zilioli (Androni Giocattoli), Bonnafond et Latour (Ag2R-La Mondiale). Leur avance a atteint 5’30 » mais la course a trouvé son vrai scénario en atteignant le circuit final et les ascensions, à chaque tour, du Rocher de Sampzon et de la côte de la Vignasse.

En plusieurs mouvements, un groupe de 15 coureurs dont Kevin Reza faisant très forte impression, a fait le break.

« Dommage, précise Yvon Madiot, Benoît Vaugrenard, Laurent Pichon et Alexandre Géniez ont été retardés par une chute au même moment mais Kevin a fait une belle course… »

Dans le dernier tour Julien Loubet a attaqué dans le Rocher de Sampzon avant d’être pris en chasse par Sepulveda (Bretagne-Séché). L’écart était de 37 secondes quand Kevin a produit son effort dans la côte de la Vignasse et seul, il a gommé 27 secondes avant d’être repris par le groupe lancé à sa poursuite. Une fois Kevin repris, le groupe s’est relevé et a laissé Sepulveda l’emporter devant Loubet.

Sorti du groupe, dans les deux derniers kilomètres, avec Sicard puis avec Arroyo, Kevin n’a pu parvenir à ses fins et a dû se contenter de la quatrième place, dominé sur la ligne par Felline (Trek Factory).

« Kevin est déçu, assure Yvon, il se reproche d’avoir trop attendu et sait qu’il avait les jambes pour accompagner Sepulveda sorti en contre derrière Loubet. Après il a vraiment fait un bel effort, ça s’est joué à rien. Je pense qu’on peut dire aujourd’hui qu’on refait surface ! »

Dans la Drôme Classic, dimanche, le groupe FDJ reste le même hormis Jussi Veikkanen qui laisse sa place à Pierre-Henri Lecuisinier.