Il a manqué un kilomètre à Miles Scotson

La deuxième étape du Tour de Wallonie proposait un grand nombre de côtes et l’équipe Groupama-FDJ a fait confiance à Tobias Ludvigsson et Miles Scotson, notés en bonne condition la veille. Sous la pluie, le Suédois a pris la neuvième place tandis que Miles Scotson, passé à l’attaque dans le final, a été repris sous la flamme rouge !

« Première chose, il a plu sans discontinuer une nouvelle fois et ça n’a facilité la tâche de personne, estime Frédéric Guesdon. Pour notre part, cette journée ne s’est pas mal passée. Comme cette étape ne pouvait se conclure par un sprint, nous avons protégé Tobias qui marchait bien dans les monts au cours de la première étape et Miles dont ses équipiers disaient samedi soir qu’il avait vraiment bien roulé.

« Il montre de belles qualités. » F. Guesdon

Le profil était difficile, sans finalement faire trop de dégâts. Au pied de la dernière côte, ils étaient encore une quarantaine. Miles a attaqué à huit kilomètres de l’arrivée, à la bascule de l’avant-dernière côte et il a été repris sous la flamme rouge par le Belge Vliegen (Wanty-Groupe Gobert) avantagé par la dernière côte. Ensuite, Miles prend une petite cassure mais il a fait une belle étape. Il a disputé le Giro avec nous cette année, c’est un bon coureur. Il est parfois un peu timide mais ça va le faire au fil des mois. Il montre de belles qualités. »

Vliegen a gagné avec huit secondes d’avance sur Lawless (Team Ineos) et douze secondes sur un premier peloton dans lequel figure Tobias.

« Non loin d’eux, poursuit le directeur sportif de Groupama-FDJ, Olivier Le Gac et Arnaud Démare ont un peu dévissé dans le final mais ils sont bien. Demain, l’étape est encore un peu accidentée mais on va tout faire pour obtenir un bon résultat ! »