Hesjedal passe devant Alexandre Géniez

Cela fait toujours plaisir à l’équipe FDJ, Philippe Gilbert (BMC) s’est imposé en solitaire pour la deuxième fois dans ce Giro au terme d’une étape de nouveau mouvementée, marquée par une nouvelle attaque de Contador et l’excellent travail de Kenny Elissonde au soutien de son leader Alexandre Géniez.

« Il y a eu deux courses en une, explique Kenny, celle de l’échappée de 12 coureurs mais moi, j’avais pour consigne de rester le plus longtemps possible au contact d’Alex. C’est ce que j’ai essayé  de faire… »

La course du peloton s’est emballée à l’approche de l’unique difficulté du jour, marquée par la chute d’une trentaine de coureurs, dont Mikel Landa (Astana) deuxième du classement général. Alexandre Géniez était déjà placé en tête de peloton, escorté par Francis Mourey, Kenny Elissonde, Arnaud Courteille et Anthony Roux, toujours irréprochables.

Se souvenant du sort réservé par l’équipe Astana après son ennui mécanique avant le Mortirolo, Alberto Contador a attaqué, sachant Landa attardé. Le peloton ne l’a plus revu. Seul Ryder Hesjedal est parvenu à le rejoindre.

« Alexandre a entendu nos consignes, dit Martial Gayant. En fin de Grand Tour, on est comme dans un match de football et on fait du marquage. Alex devait marquer le Canadien et l’a fait. Il l’a donc suivi mais l’autre était quand un ton au-dessus et l’a mis un peu dans le rouge. Alex a donc été repris par le groupe où se trouvait tous ceux du classement général et Kenny. Il a peut-être un peu payé ses efforts en fin d’ascension mais avec Kenny, il a vite retrouvé sa place dans le groupe. C’est sans conséquence et le leader de l’équipe FDJ est toujours dans le Top 10 ! »

Vendredi, ce sera une nouvelle étape de montagne, de Gravellona Toce à Cervinia (236 km) avec trois cols au programme.