FDJ gagne, Matthieu Ladagnous leader

L’équipe FDJ a assumé son statut de leader dans le contre la montre par équipes qui lançait aujourd’hui à Banyoles (Espagne) la première édition de La Méditerranéenne. Au terme de 5,5 kilomètres d’efforts et dans le sillage de Matthieu Ladagnous qui a franchi la ligne le premier et donc endossé le maillot de leader, le Trèfle a devancé Astana d’une demi-seconde et Direct Energie de 8 secondes.

La veille, Marc Madiot était très concentré sur la préparation de cette étape. Ses hommes, dirigés par Julien Pinot, avaient soigné tous les détails et il faut en conclure simplement que le travail paie. C’est la première victoire de FDJ dans cet exercice après avoir connu deux places de deuxième dans le Tour Méditerranéen et la première bien entendu pour le nouveau vélo Lapierre du contre la Montre. Cela concrétise aussi les progrès de l’équipe dans cet exercice depuis quatre ans.

« Les gars ont bien assuré, disait en souriant Frédéric Guesdon. Le circuit était humide, plutôt sinueux, un peu vire-vire et pour un groupe de huit coureurs, ce n’était pas évident. Ils ont commis quelques petites fautes mais tout le monde était logé à la même enseigne. On devance Astana de 540 millièmes de secondes mais je pense que la formation kazakhe avait un peu l’avantage de ne compter que six coureurs. C’est ‘’Lada’’ qui a donc endossé le maillot de leader mais rien n’était décidé avant, ça s’est fait naturellement. Et c’est bien pour lui. »

Dans cette étape, les deux Norvégiens Daniel Hoelgaard et Odd Christian Eiking se sont sacrifiés en ‘’faisant’’ le départ avant que leurs équipiers ne parviennent à rester homogènes jusqu’au bout.

« Demain, poursuit Frédéric Guesdon, on va essayer de travailler pour un sprint massif à Port-Vendres. Le lendemain, dans une étape qui passera par le col du Tanneron, nous aurons d’autres cartes à jouer. »