Eneco Tour étape 3

Arnold Jeannesson savait jouer gros dans ce contre la montre réduit à une dizaine de kilomètres, devant absolument limiter l’écart afin de rester proche des leaders avant les étapes à sa convenance en fin de semaine.

Ayant concédé 1’17’’ au vainqueur Tom Dumoulin (Giant-Shimano), Arnold faisait la moue.

« Je n’étais pas bien, a-t-il dit à Martial Gayant, je n’avais pas les jambes pour cet exercice sur un terrain tout plat ! »

Contre l’horloge, il n’est pas utile d’en rajouter, les aiguilles parlent d’elles mêmes.

« C’est vrai que ça fait beaucoup, dit Martial en se grattant la tête. Disons qu’il y a vingt secondes de trop… Clairement, le chrono n’est pas le truc d’Arnold mais on le sait tous combatif et il ne va pas lâcher le morceau ! »

D’un point de vue plus général, ce chrono n’a pas fait briller les coureurs de l’équipe FDJ.fr, à l’image d’Anthony Roux parti très vite mais pour qui les trois derniers kilomètres ont été très pénibles, concédant finalement 37 secondes au vainqueur.

Jeudi, la quatrième étape mènera à Ardooie, en Belgique. Un mauvais souvenir pour Yoann Offredo qui, il y a quelques années, avait fini l’étape dans les barrières avec une clavicule cassée.