« David Boucher a enfreint les règles »

C’est une décision rarissime mais elle témoigne d’une situation inacceptable. Comme lors de la première étape, David Boucher s’est échappé mercredi dans la troisième et n’a donc pas respecté les consignes consistant à rester auprès de son leader, ni même suivi l’ordre donné sur la route par Martial Gayant. Ses patrons lui ont donc demandé de faire ses valises le soir-même et de rentrer chez lui. Le coureur belge de l’équipe FDJ a alors communiqué via Twitter et Marc Madiot, le manager de l’équipe a souhaité tirer les choses au clair.

« J’ai annoncé à David, en début de semaine, qu’on ne lui proposerait pas une prolongation de contrat et qu’il ne ferait donc pas partie de l’effectif de l’équipe en 2016. Je suis libre quand même de conserver qui je veux ou pas. Quoiqu’il en soit, tout coureur est payé aussi pour effectuer son travail et respecter les consignes. Il faut les respecter pendant les courses et entre les courses. Il s’est échappé lundi et Martial Gayant lui avait dit que ce n’était pas le travail demandé. J’ai appelé mardi matin pendant le briefing pour rappeler à tout le monde les règles. Aujourd’hui et contrairement à ce qui lui avait été demandé, David d’est échappé. Par les oreillettes Martial lui a dit « Tu te relèves ou tu rentres chez toi ce soir ». Il lui a répondu « pas de problème ». Alors oui, pas de problème ! Il n’a pas respecté la vie du groupe, a contribué à mettre une mauvaise ambiance.

Je précise qu’il est aussi tenu à un devoir de réserve dans sa communication. Il a déclaré ce soir avoir été soutenu toute la journée par les directeurs sportifs et coureurs du peloton. Je suis content pour lui, il ne devrait donc pas avoir de mal à retrouver du travail.

« Dans un ordre plus général il devrait quand même se souvenir qu’Arnaud Démare lui a fait gagner beaucoup d’argent et qu’il aurait donc dû respecter son leader et le règlement intérieur de l’équipe. »