Daniel Hoelgaard dans le Top 10 !

Le Tour de Wallonie s’est achevé par un sprint massif à Waremme et a vu un doublé belge de l’équipe Lotto-Soudal : l’étape pour Debusschere et le classement général pour Tim Wellens. Bien soutenu par ses équipiers, Daniel Hoelgaard a pris la neuvième place et a exprimé des regrets.

« Les coureurs de Groupama-FDJ sont allés dans les échappées » S.Joly

« Au départ du sommet du mur de Huy, explique Sébastien Joly, le classement général était serré entre Wellens et Quinten Hermans (Telenet-Fidea), seulement trois secondes les séparaient et il y eut une belle course de mouvements. Les coureurs de Groupama-FDJ sont allés dans les échappées, notamment Romain Seigle, Davide Cimolaï et Bruno Armirail. De fait, cette étape qui semblait facile sur le papier a été musclée mais nous sommes toujours restés vigilants. Aucune échappée n’a fait la différence, pas même celle de Valentin Madouas dans un groupe de 18 coureurs, et puisque l’arrivée était plate, on avait désigné Daniel Hoelgaard pour jouer la gagne. »
 

« Daniel a de bonnes jambes »

« Dans le final, le final a été intense du fait d’une attaque de Cavagna (Quick Step Floors) à 10 kilomètres de l’arrivée. Anthony Roux a porté la sienne sous la flamme rouge mais les équipes de sprinteurs ont été intransigeantes. Davide a vraiment bien travaillé pour Daniel et l’a placé idéalement, il était troisième à l’entrée de la dernière ligne droite. Malheureusement, un coureur dont on ne dira pas le nom s’est comporté en bad boy et l’a saisi par l’épaule pour le dépasser. Il s’est retrouvé enfermé et a fini a la neuvième place. Si le sprint s’était déroulé convenablement, il aurait fait podium ou top 5. C’est dommage parce que Daniel a de bonnes jambes…  »

Par Gilles Le Roc’h