Critérium du Dauphiné, étape 5

La mauvaise journée de Kenny Elissonde. Après le succès de Trofimov à Gap, l’équipe Katusha a récidivé jeudi dans la cinquième étape du Critérium du Dauphiné avec la victoire en solitaire de Spilak, issu d’une échappée dans laquelle le champion de France Arthur Vichot avait pris place avant de prendre la neuvième place.

« Je me doutais qu’avec la présence de coureurs dangereux au classement général présents dans ce groupe de 17 coureurs, ce serait compliqué, dit Arthur Vichot. Je n’ai ni regret, ni déception aujourd’hui. J’ai vécu deux mois difficiles, sans courir, à cause d’une blessure au genou, j’ai dû faire une croix sur les classiques ardennaises. Mon objectif ici, c’est vraiment de prendre du plaisir à courir, et de profiter du temps qu’il me reste en bleu-blanc-rouge.Cette année, j’avais vu que le parcours pouvait m’offrir des opportunités mais je ne me suis pas imposé la pression de la victoire à tout prix. Je sais que je ne suis pas à 100% de ma forme mais au moins, j’ai donné tout ce que j’avais  ».

Derrière lui, dans le peloton, la bataille a fait rage, le maillot jaune Christopher Froome étant attaqué par presque tous ses rivaux. L’intensité de la lutte a fait des victimes et notamment Kenny Elissonde qui a franchi la ligne d’arrivée dans le deuxième groupe, à un peu plus de 4 minutes du vainqueur.

« J’ai tout donné, a-t-il dit très déçu à l’arrivée, mais je n’étais pas dans un bon jour. Il a fait trop chaud et je n’avais plus rien dans les jambes dans cette étape où on n’a pas arrêté de monter et descendre… »

Kenny va tenter de bien récupérer avant le week-end de haute montagne où il trouvera le terrain pour effacer sa déception.

Enfin, souffrant toujours des suites de sa blessure dans la première étape à Lyon, Yoann Offredo a passé de nouveaux examens à Gap. La trace d’une fissure du sternum a été décelée mais Yoann est bien décidé à boucler l’épreuve.