Clavicule cassée pour Jacopo Guarnieri

La London-Surrey Classic n’est pas un monument mais fait partie désormais du World Tour. Son cadre est simpliste : la course, trop courte (160 kilomètres) a été trop peu animée (trois échappés, puis deux puis un), beaucoup de sprinteurs étaient en lice et dans les cinq derniers kilomètres leurs équipiers étaient prêts au sacrifice. La chute était donc inévitable. Elle est survenue à trois kilomètres de l’arrivée. Jacopo Guarnieri s’est cassé la clavicule gauche.

Dans les rues de Londres en direction de Buckingham Palace, les places étaient chères en tête de peloton et si Olivier Le Gac avait parfaitement placé ses équipiers, Arnaud Démare a fini par perdre la trace de Jacopo et Ramon Sinkeldam. Quelques dizaines de mètres plus loin, un coureur de l’équipe Bora-Hansgrohe a touché une roue devant lui et est tombé. Entraînant avec lui, très lourdement, une douzaine de coureurs dont Jacopo et Ramon. N’étant plus avec eux, Arnaud a évité cette chute. Ramon s‘est relevé rapidement, Jacopo n’est pas reparti. En cours de soirée, les examens radiographiques ont révélé la fracture de la clavicule.

« On verra demain avec notre médecin Jacky Maillot si Jacopo doit subir une opération, explique Frédéric Guesdon. Après la chute, dans cette course qui n’est pas très bien organisée, je suis resté longtemps dans la déviation, près de trois-quarts d’heure. Quand enfin j’ai trouvé notre camion, tout le monde était parti. Cela conclut une mauvaise journée. La distance de cette course inscrite au calendrier World Tour est trop courte, le tracé n’est pas exigeant, il n’y a pas eu de course. Le bilan est que Jacopo ne sera pas avec son sprinteur dans les prochaines course qui sont importantes pour lui, le Binck Bank Tour et la Cyclassics Hambourg et c’est un coup dur. Il devrait y être remplacé par Daniel Hoelgaard. »