C’était une journée tranquille pour Groupama-FDJ

Quand on dispute une étape du Tour de France en Auvergne, il est impossible de parler d’une journée off mais pour l’équipe Groupama-FDJ c’était une étape tranquille. Attentive et appliquée, elle a escorté Thibaut Pinot jusqu’à Brioude où le Sud-Africain Darryl Impey (Mitchelton-Scott) s’est imposé.

Même si une échappée avait une grande chance d’aller au bout et même si Matthieu Ladagnous avait été désigné pour accompagner un éventuel gros coup,  l’équipe Groupama-FDJ a conservé sa philosophie en travaillant exclusivement pour son leader.

«  ce matin j’avais les jambes dures mais c’était pareil pour tout le monde » T. Pinot

Quinze coureurs ont pris les devants, parmi eux de très bons rouleurs tels que Boasson Hagen (Dimension Data), Delaplace (Arkéa-Samsic), Impey (Mitchelton-Scott), Stuyven (Trek-Segafredo), Roche (Team Sunweb), Simon Clarke (Education First-Drapac), Naesen (ag2r-La Mondiale), Tony Martin (Jumbo-Visma), Soler (Movistar) et Benoot (Lotto-Soudal) et puisqu’ils se sont mis rapidement à l’abri d’un retour, pour Thibaut et ses équipiers, ce fut une étape sans problème.

« Hier, c’était une grosse étape, dit le leader de Groupama-FDJ, ce matin j’avais les jambes dures mais c’était pareil pour tout le monde. Autant hier on ne savait pas comment ça allait se jouer, autant aujourd’hui on savait que le vainqueur serait dans l’échappée. »

« Il ne s’est rien passé pour nous, confirme Yvon Madiot, mais c’était le plan espéré et prévu. Samedi, l’étape a laissé des traces, on avait le besoin de souffler. On a roulé en tête de peloton en fin d’étape pour rester devant, par sécurité. Il y avait deux ou trois dangers et avec la fatigue, il y a moins de concentration. Demain, je pense que ce devrait être tranquille, il y aura du vent mais ce sera abrité. Ça va rouler vite… »

«  on ne tire pas de plan sur la comète mais on s’applique » P. Mauduit

Les coureurs seront donc plus rapidement au repos et il sera temps pour tout le monde de faire le bilan de la première semaine. Pour Thibaut et toute son équipe, il est d’ores et déjà positif. 

« Nous concluons une belle première semaine, dit Philippe Mauduit. Cela s’est bien passé, Thibaut a pris quelques secondes mais ce ne sont que des secondes, c’est anecdotique. Le favori du Tour est toujours chez les bordeaux (Team Ineos), c’est Thomas ou Bernal. On est là pour faire de notre mieux chaque jour, on ne tire pas de plan sur la comète mais on s’applique. Pour Thibaut, il y a de la sérénité, de l’envie, il est bien soutenu mais il faut rester prudent. On l’a vu avec Van Garderen (Education First-Drapac) contraint à l’abandon. Il peut arriver tout et n’importe quoi à chaque seconde. »