Bilan mitigé pour Groupama-FDJ

L’équipe Groupama-FDJ était partagée jeudi soir après la sixième étape du Tour d’Espagne gagnée au sprint par Nacer Bouhanni (Cofidis). Rudy Molard a conservé son maillot rouge de leader mais Thibaut Pinot, piégé dans une bordure à la suite d’une chute, a lâché 1’40’’. Rien, toutefois qui ne soit définitif compte tenu du programme des deux dernières semaines.

« Forcément, dit Franck Pineau, le bilan est mitigé. Il y a eu un super boulot de fait, je peux même parler d’un sans-faute jusqu’à 25 kilomètres de l’arrivée ! »

«  Il n’y a pas lieu de s’inquiéter  » F.Pineau

Une échappée de trois coureurs s’est dégagée rapidement et a fait les affaires de l’équipe Groupama-FDJ. Porte (BMC), Cubero (Burgo-BH) et Maté (Cofidis) ont ouvert la route. Antoine Duchesne a longtemps assuré la poursuite avant d’être soutenu par les coureurs des formations Quick Step Floors, Bora-Hangrohe et Trek-Segafredo. Le regroupement s’est opéré et il y a eu sans doute une petite décompression de notre part avant l’enchainement de deux villages. L’allure s’est accentuée. Puis une chute dans un village a coupé le peloton en deux. Nous étions tous dans la cassure sauf Rudy et le vent est venu compliqué notre tâche. Thibaut lâche 1’40’’ et est bien énervé mais c’est un Grand Tour, il n’y a rien de définitif. C’est pénalisant, on n’est pas content mais il ne faut pas dramatiser, ça fait partie du vélo. Je préfère que Thibaut perde 1’40’’ sur le vent que 1’40’’ sur une chute où il se serait fait mal. Je rappelle aussi que la montagne n’a pas commencé et il n’y a pas lieu de s’inquiéter après le bon test du quatrième jour. Et puis il ne faut pas oublier Rudy Molard, toujours leader de la Vuelta. La chute s’est produite dans son dos mais il a fait une bonne course et il mérite d’être soutenu ! »

« J’ai pris du plaisir à porter le maillot rouge » R.Molard

Rudy Molard ne boudait pas son plaisir au moment de la cérémonie protocolaire mais lui aussi faisait un peu la moue.

« C’était pour moi une belle journée, dit Rudy, mais une étape stressante en raison d’un gros vent de trois-quarts face voire de côté. J’ai pris du plaisir à porter le maillot rouge mais c’était du stress. Ce soir je conserve la première place mais c’est un bilan mitigé. L’objectif de l’équipe était de rester auprès de Thibaut Pinot qui malheureusement a pris une bordure. C’est un coup dur et ça va l’énerver mais il va trouver la pression pour attaquer…  »    

Par Gilles Le Roc’h