Actualités

toutes les actualités

«Pas de quoi être satisfait !»

le 11 avril 2016 - Paris-Roubaix
Une fois n’est pas coutume cette saison, Marc Madiot avait le regard noir dimanche à Roubaix à l’issue d’une classique spectaculaire gagnée par l’Australien Matthew Hayman (Orica-GreenEdge) et durant laquelle ses hommes n’ont globalement pas répondu à son attente.

‘’Le leader (Arnaud Démare) est absent et tout fout le camp ! Je mets à part les jeunes Marc Sarreau et Olivier Le Gac qui se sont battus mais ont été victimes d’ennuis mécaniques qui ont fini par être trop pesants. Marc était avec le groupe Cancellara mais a crevé dans la tranchée d’Arenberg et le temps qu’il soit dépanné, il avait perdu trop de temps. Olivier a chuté une fois, a crevé trois fois mais il s’est démené pour exister. Pour le reste ajoutons l’échappée de Johan Le Bon qui a pété à 80 bornes de l’arrivée mais qui a eu le mérite d’essayer. Sinon, je ne suis pas satisfait et ils le savent. »

Certes Paris-Roubaix n’a pas répondu à son attente ni à celle de Frédéric Guesdon mais plus globalement la campagne des classiques flandriennes l’a déçu dès lors où Arnaud Démare n’a pas pu y défendre ses chances après avoir fini cinquième de Gand-Wevelgem. Sa chute dans le Tour des Flandres l’a privé de Paris-Roubaix et sa présence, on peut le penser, aurait changé la donne.

« Je n’oublie pas tout ce qu’il s’est passé depuis trois semaines et je ne peux pas dire que j’ai été enthousiasmé par ce que j’ai vu. Il y a des remises en question à faire. J’ai vu trop de gars ne pas se battre, et dans cette course-là, si tu ne te bats pas… »

Vos commentaires