l'Actualité

toutes les actualités

Martial Gayant : « Pas loin de faire un bon coup… »

le 17 mai 2018 - Tour d'Italie, Étape 12, Osimo-Imola (214 km)
Cela devait être enfin une étape tranquille ! Il sera dit finalement que le Tour d’Italie 2018 ne sera d’aucun répit pour les coureurs. La pluie orageuse et le circuit tracé autour de l’autodrome d’Imola ont finalement proposé un final haletant. Si Sam Bennett (Bora-Hansgrohe) a levé les bras et confirmé les prévisions favorables à un sprinteur, une nouvelle passe d’armes a opposé des coureurs du classement général. Pas une seule fois Thibaut Pinot n’a été mis en difficulté. Il occupe toujours la troisième place derrière Simon Yates (Mitchelton-Scott) et Tom Dumoulin (Team Sunweb).

 

Une course animée !

 

Lors de la journée de repos, lundi, le leader de l’équipe Groupama-FDJ avait pointé du doigt trois étapes piégeuses et il avait bien raison de se méfier de celle-ci disputée en grande partie le long de la mer adriatique. Il n’y eut pas de vent mais la pluie n’a cessé de contrarier une course animée dès le départ par l’échappée de cinq coureurs, Mosca et Zhupa (Wilier-Triestina), Maestri et Senni (Bardiani-CSF) et Frapporti (Androni-Sidermec).

 

Des favoris presque piégés...

 

Régenté par les équipes des sprinteurs, le peloton n’a jamais laissé plus de 3’30’’ aux attaquants et quand cet écart a semblé irrémédiablement réduit, la pluie a redoublé. Comme toujours, flanqué de ses équipiers, Thibaut restait en mode vigilance. La traversée de Faenza a changé la donne. À la sortie de la localité italienne, le peloton était scindé en plusieurs groupes. À l’avant, Thibaut était bien présent en compagnie du maillot rose et de Dumoulin. Derrière, dans un groupe pointé à 30 secondes, figuraient Pozzovivo (Bahrain-Merida), George Bennett (LottoNL-Jumbo), Carapaz (Movistar) et Lopez (Astana).

 

Malgré la nette accélération du peloton, tout est rentré dans l’ordre mais la côte de 4 kilomètres placée avant l’entrée sur le circuit d’Imola a vu les attaques successives de Wellens (Lotto-Soudal), Ulissi (UAE-Emirates), Betancur (Movistar) et Mohoric (Bahrain-Merida). Ces deux derniers ont été repris à 300 mètres de la ligne d’arrivée.

 

Thibaut Pinot proche de réaliser un bon coup !

 

Dans le final, Thibaut a tout d’abord accompagné un contre en compagnie de Géniez (ag2r-La Mondiale) et Mohoric avant de faire la dernière descente en tête et de boucler l’étape en sécurité.

 

« On n’a pas été loin de faire un bon coup à 25 kilomètres de l’arrivée, dit Martial Gayant. Dans le premier groupe, Thibaut était soutenu par Matthieu Ladagnous, William Bonnet, Steve Morabito et George Preidler. Notre leader est dans la course, il ne fait pas de fautes.

 

Ce soir, je regardais le visage des coureurs et je trouve qu’ils sont éprouvés. Pour nous, les bobos après les chutes sont rentrés dans l’ordre mais il y a de la fatigue. Cette étape n’a rien arrangé parce qu’il n’y a pas eu de temps mort. L’allure a été très vive toute la journée sous la pluie avec du stress, forcément. Bon, nous avons dépassé le cap de la mi-course et cette fatigue est logique ».

 

Vendredi, la treizième étape sera disputée sous temps couvert mais elle sera moins difficile dans le final. Nous serons demain soir à la veille du Monte Zoncolan que tout le monde attend avec impatience. 

Vos commentaires