l'Actualité

toutes les actualités

Thibaut Pinot deuxième et satisfait

le 17 avril 2018 - Tour des Alpes, Étape 2, Lavarone – Fiemme/Alpe di Pampeago (145,5 km)
Thibaut Pinot a pris la deuxième place de la deuxième étape du Tour des Alpes, battu au sprint par le Colombien Lopez (Astana), et occupe cette même place au classement général derrière un autre Colombien, le jeune Sosa (Androni-Sidermec). Mais le leader de l’équipe Groupama-FDJ a tout lieu d’être satisfait de sa journée.

Thibaut Pinot avait coché cette étape !

 

Cette étape, jugée la plus dure de cette épreuve montagneuse, avait été cochée par Thibaut et ses équipiers et ils ont déroulé un travail collectif parfait tout au long d’une course animée par l’échappée de cinq coureurs notamment les Italiens Frapporti (Androni-Sidermec) et Mosca (Wilier-Triestina), le Français Jauregui (ag2r-La Mondiale) et l’Autrichien Rabitsch (Felbermayr-Simplon).

 

Le rôle de chacun respecté à la lettre....

 

Jérémy Roy a roulé en tête de peloton, soutenu par William Bonnet et Tobias Ludvigsson. Dans l’approche de l’ascension finale, Steve Morabito a mis son équipe en ordre de marche avant que Georg Preidler n’impose un rythme élevé avec Thibaut et Sébastien Reichenbach dans son sillage. Son action a été fatale au leader de la course, l’Espagnol Bilbao (Astana).

 

Une accélération du Team Sky a construit le groupe de tête réduit à neuf unités et dont étaient rejetés notamment Aru (UAE-Team Emirates) et Bennett (LottoNL-Jumbo), tandis que Thibaut ne quittait pas le sillage de Froome.

 

Ce dernier a attaqué sous la flamme rouge, sans surprendre le leader de l’équipe Groupama-FDJ désireux d’imposer sa pointe de vitesse au sprint. Malgré sa bonne condition physique pour son onzième jour de course cette saison, Thibaut a été dominé par l’ancien vainqueur du Tour de Suisse, Miguel Angel Lopez.

 

"Le punch de Lopez a fait la différence" Thibaut Pinot.

 

« Je jouais vraiment la victoire d’étape, dit-il avec le sourire, mais le punch de Lopez a fait la différence. Pour moi, le plus important est d’être prêt pour le Tour d’Italie et je suis dans les temps ! Il reste trois étapes assez dures mais je pense que les échappées ont de bonnes chances d’aller au bout. Sinon vendredi sera une étape difficile et devrait construite le classement général. »

 

Autant dire que Thibaut, déjà deuxième de cette épreuve l’an dernier derrière Geraint Thomas, est en très bonne position pour faire au moins aussi bien. Si ce n’est mieux…

 

 

Par Gilles Le Roc'h.

Vos commentaires