Actualités

toutes les actualités

Yvon Madiot : « On y a cru, on a vibré ! »

le 25 avril 2018 - Tour de Romandie, Etape 1, Fribourg - Delémont (166,6 km)
L’équipe Groupama-FDJ a vibré mercredi dans la première étape du Tour de Romandie. La longue échappée d’Antoine Duchesne, l’attaque de David Gaudu et la quatrième place de Rudy Molard ont transformé cette étape en très belle journée.

 

Il est un fait que les motifs de satisfaction sont évidents et laissent présager d’une belle semaine. Les deux leaders ont effacé leur relative déception des classiques ardennaises et ont affirmé leur ambition au cours de cette étape disputée sur des routes tourmentées et trop difficiles pour les sprinteurs. Notamment pour Davide Cimolai qui souffre d’allergies.

 

Antoine a lutté jusqu’au sommet.

 

Antoine Duchesne a été l’instigateur de cette belle journée en se lançant dans une échappée, dès le départ, en compagnie de Minnaard (Wanty-Groupe Gobert), William Clarke (EF-Drapac), Merck (Lotto-Soudal) et Gougeard (ag2r-La Mondiale) qui a été le dernier repris. Antoine a lutté jusqu’au sommet de la dernière difficulté avant d’être repris par le peloton et de se mettre immédiatement au service de ses deux leaders.

 

« Sans lui dire un mot il s’est mis au service de David et Rudy » Y.Madiot

 

« Même pas la peine de lui dire quoi que ce soit à l’oreillette, précise son directeur sportif Yvon Madiot, sans lui dire un mot il s’est mis au service de David et Rudy. Il y avait vent de côté, il y a eu des cassures dans la descente mais en bas, ils étaient devant ! »

 

Il y a eu quelques attaques pour anticiper l’explication des 53 coureurs regroupés dans le premier peloton et David Gaudu a pris sa chance à 1.700 mètres après un échec de Geraint Thomas (Team Sky). Il a été repris à 150 mètres de la ligne d’arrivée.

 

« David a tenté un joli coup. » Y.Madiot

 

« Ce matin, poursuit Yvon, j’avais dit aux gars qu’il y aurait des ouvertures et qu’il fallait prendre leur chance. David a tenté un joli coup. Il n’a pas gagné et était un peu déçu parce que sa famille l’attendait à Delémont mais on y a cru, on a vibré. Le peloton n’a pas assez temporisé… »

 

David repris, Rudy Molard a surgi pour disputer le sprint sans être super bien placé et sa quatrième place prouve qu’il a décidément de bonnes jambes. Il serait surprenant qu’il puisse le démontrer jeudi dans une étape promise à un sprinteur.

 

 

 

 

Par Gilles Le Roc'h

 

 

Vos commentaires