Actualités

toutes les actualités

Yvon Madiot : « On a fait au mieux… »

le 10 juil. 2018 - Tour de France, étape 3
La formation Groupama-FDJ a fait un peu moins bien que ce qu’elle espérait dans le contre la montre par équipes servant de cadre, autour de Cholet, à la troisième étape du Tour de France. Derrière les spécialistes de la BMC, victorieux comme il y a deux ans, les hommes d’Yvon Madiot et Thierry Bricaud ont pris la seizième place.

« On a fait au mieux, avec les moyens du moment, assure Yvon. Nous avons trois coureurs relevant de chutes et notamment Rudy Molard, bien touché dans la deuxième étape et qui est d’ordinaire l’un de nos moteurs dans cet exercice. En décryptant notre course, nous sommes peut-être partis un peu mous, c’est un peu notre défaut. Je pense aussi qu’inconsciemment les gars ont tenu compte de la côte du départ afin de ne pas mettre dans le rouge nos coureurs les moins à l’aise dans les bosses. En revanche, nous avons fait une deuxième partie correcte et c’est aussi notre habitude. »

 

"Face à nous il y avait aussi de grosses équipes de rouleurs !"  Y. Madiot

 

« Aujourd’hui, poursuit le directeur sportif de l’équipe Groupama-FDJ, Arthur Vichot était fort et a été une locomotive. Jacopo Guarnieri était bien en première partie, Ramon Sinkeldam et Tobias Ludvigsson n’étaient pas mal. A vrai dire, c’est dur d’en sortir un du lot. Aujourd’hui, il nous a manqué un kilomètre/heure. Il y avait beaucoup de vent, le parties exposées étaient vent de dos, la partie vent de face était plus abritée et c’était propice à la vitesse. Face à nous il y avait aussi de grosses équipes de rouleurs ! » 

 

Après avoir franchi la ligne, Rudy Molard a semblé éprouvé mais comme toujours a fait face.

« Pour l’équipe, on voulait le faire à fond, dit-il, mais nous étions trois coureurs blessés ou touchés dans des chutes. Pour ma part, j’ai souffert. On a bien fini, on peut être content. Je dois dire que j’ai très mal dormi, j’ai mal, ça brûle, l’hématome est costaud. Je vais me battre jusqu’au bout, récupérer avant d’être à l’avant… Peut-être pas cette semaine. »

 

"Arnaud est bien et serein. Demain, nous serons dans le jeu"

 

Puisque le contre la montre par équipes est désormais passé, l’équipe Groupama-FDJ a une première semaine exaltante à vivre. De La Baule à Roubaix, elle aura tous les jours de belles cartes à jouer. A commencer mardi par Arnaud Démare dans un sprint massif annoncé au bout d’une très longue ligne droite.

 

« Il y a un coup où Arnaud va passer, prévient Yvon. Il est bien et serein. Demain, nous serons dans le jeu. » 

Vos commentaires