Actualités

toutes les actualités

Une victoire sur le fil pour Anthony Roux

le 18 juin 2018 - La Route d'Occitanie, Étape 4, Mirepoix – Cazouls-les-Béziers (192,7 km)
Anthony Roux a conclu de la plus belle manière la Route d’Occitanie. Au terme d’une étape « hitchcockienne », le rouleur de l’équipe Groupama-FDJ s‘est imposé dans les derniers centimètres à Cazouls-les-Béziers et a renoué avec la victoire qui le fuyait depuis trois ans. Au final, l’équipe dirigée par Jussi Veikkanen et Nicolas Boisson a gagné le classement par équipes en plaçant trois coureurs dans le Top 10, Sébastien Reichenbach (4e), Valentin Madouas le meilleur jeune (8e) et Georg Preidler (10e).

 

Un scénario fou !

 

Cette étape a été la plus animée de la semaine avec un scénario surprenant voulant que l’échappée matinale composée notamment de Maison (Fortuneo-Samsic), Jaurégui (ag2r-La Mondiale) ou Pichot (Direct Energie) soit maîtrisée au sommet du Pic de Nore, à un peu moins de cent kilomètres de l’arrivée. Puis il y eut l’attaque au bas de la descente du leader Valverde (Movistar), accompagné de son ami murcian Luis Leon Sanchez (Astana), les deux hommes donnant l’impression de tenir jusqu’au bout. En effet, malgré le travail des équipes ag2r-La Mondiale et Vital Concept, l’écart stagnait autour des deux minutes. Avant que les routes casse-pattes du final ne leur soient fatales et favorisent le regroupement avec un peloton réduit à une trentaine d’unités. Valentin Madouas a pris un relais costaud et a permis de revenir à 11’’ à deux kilomètres de l’arrivée.

 

« Franchement, dit un Anthony Roux radieux, quand j’ai vu les deux Espagnols à 1 kilomètre de l’arrivée, j’ai demandé à Georg Preidler de donner tout ce qu’il avait. Ça se rapprochait, ça se rapprochait, j’ai pensé à toutes les fois où j’ai loupé la victoire, j’ai pensé à ma femme et à mes enfants et je parviens à coiffer Valverde sur la ligne d’arrivée ! C’est génial… »

 

Une super forme depuis l'Amstel !

 

Anthony, personnalisant ce dimanche l’idée qu’il ne faut jamais cesser d’y croire, n’avait plus gagné depuis une étape du Circuit de la Sarthe il y a trois ans. Ce quinzième succès dans sa carrière (le treizième cette saison pour Groupama-FDJ) récompense le travail d’un coureur qui avait enchaîné les pépins en début de saisons, jusqu’à une côte cassée dans une chute pendant Cholet-Pays de la Loire. Il était revenu dans l’Amstel Gold Race qu’il avait réussi à boucler, avait enchaîné avec de solides classiques ardennaises puis le Tour d’Italie où il fut un allié précieux de Thibaut Pinot.

 

« Il y a eu du suspense jusqu’au dernier centimètre, assure Jussi Veikkanen, et c’est bien de finir comme ça. Anthony la voulait tellement cette victoire ! L’équipe a été solide et obtient vraiment un bon résultat d’ensemble dans cette épreuve. La victoire d’Anthony en prime ! »

 

Vos commentaires

Publié le 18 juin 2018 à 20:35, par jac34
Heureux pour Anthony qui souvent par son travail dans l'ombre permet à son leader de lever les bras.
Publié le 18 juin 2018 à 13:16, par Cornu Andree
Quelle belle récompense pour l'équipe et quelle joie pour Anthony, lui qui travaille souvent pour les autres. Bon rétablissement à Marc Sarreau.