l'Actualité

toutes les actualités

Une petite déception pour finir

le 13 juin 2018 - Tour de Suisse, Etape 4, Gansingen – Gstaad (189 km)
La quatrième échappée a été les bonne ! Un homme seul, le Danois Juul Jensen (Mitchelton-Scott) s’est imposé à Gstaad au terme d’une échappée composée de six coureurs.


Si l’équipe Groupama-FDJ n’avait pas forcément de regrets de ne pas en faire partie, elle pensait réellement pouvoir vivre un final plus encourageant. Seul Arthur Vichot est parvenu à tenir sa place dans le peloton d’une cinquantaine de coureurs arrivés pour la deuxième place.

 

Comme la veille, il a plu sans discontinuer sur la course et ce fut sans doute un facteur favorable à l’échappée, qui a compté jusqu’à 5 minutes d’avance.

 

« Notre plan était de bien négocier le final. » F.Guesdon, directeur sportif

 

« Ce n’est pas un regret que l’échappée soit partie sans nous, assure Frédéric Guesdon. Notre plan était de bien négocier le final. Le peloton a joué avec le feu en laissant cinq minutes aux hommes de tête et s’il a roulé fort pour l’annihiler, il a échoué. Du coup, ça a roulé fort toute la journée. Notre objectif était que nous soyons le plus possible à franchir le dernier col avant de plonger sur Gstaad. »

 

Soucieuse d’y parvenir, l’équipe Groupama-FDJ a roulé groupée en tête de peloton. Arnaud Démare le plus souvent dans le sillage de Ramon Sinkeldam mais puisque l’allure était rapide dans ce dernier col, l’écrémage a été intense. Malgré son envie, Arnaud n’a pas réussi à basculer au sommet dans le peloton. Seul Arthur Vichot y est donc parvenu.

 

« C’est la déception du jour qu’un seul coureur y soit parvenu, assure le directeur sportif breton. Franchement, je pensais qu’il y en aurait plus et notamment Arnaud Démare… »

Tous travaillent pour jouer une victoire d'étape.

 

La cinquième étape, mercredi, propose une arrivée au sommet et les hommes de Frédéric Guesdon savent qu’il sera difficile de figurer, à moins qu’ils ne prennent part à une échappée. En attendant, ce n’est pas le plus visible mais tous travaillent sur les routes détrempées de la Suisse pour enchainer les efforts et bientôt jouer une victoire d’étape !

 

 

 

Par Gilles Le Roc'h

Vos commentaires