Actualités

toutes les actualités

Une équipe sereine avant un week-end important

le 11 mai 2018 - Tour d'Italie, étape 7
Avant la septième étape gagnée au sprint par Sam Bennett (Bora-Hansgrohe), le peloton du Tour d’Italie a dû quitter la Sicile et rejoindre la Calabre par la mer jeudi soir. Une logistique parfaite de l’équipe Groupama-FDJ a permis à Thibaut Pinot de pouvoir récupérer rapidement et d’entrevoir les deux étapes du week-end dans le massif des Appenins avec sérénité.

« Le transfert pour nous s’est bien passé, assure Sébastien Joly, une bonne organisation a permis à nos coureurs d’être le plus rapidement possible à l’hôtel. Nous y avons été parmi les premiers arrivés et les premiers massés aussi. Thibaut Pinot a diné à 21h15. Il avait été massé dans le bus pendant le transfert en bateau. Avant d’embarquer, un petit fourgon prenant feu sur le port a retardé la procédure d’embarquement et nous fait perdre une petite heure. Plus tard, dans la soirée, nous avons appris que certaines équipes avaient fait le voyage en hélicoptère. Hélas, il n’y a pas ici la même règle que chez ASO qui prône l’équité...’’

 

"Il fallait arriver dans le temps du vainqueur et c’est ce que nous avons fait." S. Joly

 

« L’étape d’aujourd’hui, poursuit le directeur sportif de Groupama-FDJ, était dessinée de telle façon que ce n’était pas technique, pas long et comme il y a eu un vent défavorable, je ne peux pas parler d’une journée tranquille mais d’une journée sans stress. Certes Anthony Roux a glissé dans un virage mais il s’est rapidement relevé et souffre seulement de quelques brûlures. En fait, la seule difficulté a été l’enchaînement de trois tunnels dans le final. Les deux derniers longs de 300 mètres étaient très peu éclairés et c’était plus que limite. Il n’y a pas eu de chute, heureusement. Sinon, rien à signaler. Il fallait arriver dans le temps du vainqueur et c’est ce que nous avons fait. »

 

"Ses équipiers vont travailler pour bien le placer et qu’il puisse jouer sa carte"

 

Après cette étape plate, le peloton abordera de nouvelles pentes ce week-end dans le Massif des Appenins avec une arrivée au sanctuaire de Montevergine samedi et une autre à Gran Sasso d’Italia dimanche.

 

« Ce seront de belles étape pour hommes forts, prévient Sébastien. Ce sont typiquement des étapes du Giro et ce n’est pas pour nous déplaire. Thibaut préfère ça que les étapes de plaine. Ses équipiers vont travailler pour bien le placer et qu’il puisse jouer sa carte. Ce sera un beau week-end sur son terrain. »

Vos commentaires