Actualités

toutes les actualités

Un nouveau Top 10 pour Valentin Madouas

le 24 sept. 2018 - GP d'Isbergues, Grand Prix d'Isbergues
Il a beaucoup plu samedi pendant l’Eurométropole Tour et la pluie a redoublé pendant le Grand Prix d’Isbergues, tandis que le vent s’est renforcé. L’organisateur nordiste a judicieusement pris la décision de raccourcir son épreuve, passant de six à quatre tours de circuit dans le final mais la course a été magnifique. Décidément épatant, Valentin Madouas a pris la sixième place !

 

D’entrée de jeu, le rythme a été rapide et la course s’est très rapidement décantée, vingt-sept coureurs prenant les devants. Notamment Valentin Madouas le jeune Breton et Benoît Vaugrenard son aîné.

 

« Valentin est épatant ! » F.Guesdon

 

« Ça été une sacrée course, confirme Frédéric Guesdon. Ça n’a pas rigolé même si on s’attendait à pire question météo. Aujourd’hui encore, on a vu du très bon Valentin même s’il a été un peu piégé quand le groupe de tête s’est cassé en deux. Il a été bien aidé par Benoît qui l’a ramené en tête puis l’a aidé. Finalement, tout le groupe s’est regroupé sauf Benoît qui avait fait son boulot. A quinze kilomètres de l’arrivée, Laporte (Cofidis) a attaqué, suivi par Philippe Gilbert (Quick Step Floors). Le premier à réagir a été Valentin mais il n’a pas réussi à boucher le trou. Il s’est retrouvé en contre avec deux autres coureurs puis avec Sénéchal (Quick Step Floors) qui a fait de la patinette avant d’attaquer à deux kilomètres de l’arrivée pour s’adjuger la troisième place. Valentin a été bien présent durant ces deux jours en sortant d’un stage avec l’équipe de France. Il est épatant ! »

 

Arnaud reste focalisé sur Paris-Tours.

 

En revanche, ce fut un peu plus dur pour Arnaud Démare, bien désavantagé par le scénario de la course. Il est en reprise mais reste bien évidemment focalisé sur Paris-Tours. Dans neuf jours, il dispute Binche-Tournai-Binche.

 

Après la course Frédéric Guesdon était très heureux d’aller récupérer Olivier Le Gac, hospitalisé après sa chute samedi mais qui a reçu le feu vert des médecins. Tous deux regagnaient ensuite Paris où directeurs sportifs et entraîneurs de l’équipe Groupama-FDJ se réunissent lundi. Olivier en profitera pour être examiné par Jacky Maillot avant de retourner en Bretagne.

Vos commentaires