Actualités

toutes les actualités

Un chrono par équipe satisfaisant

le 25 févr. 2019
L’UAE Tour, épreuve world Tour émanant de la fusion du Tour de Dubaï et de celui d’Abu Dhabi, a débuté ce dimanche par un contre la montre par équipes tout plat. Avec ses deux grimpeurs David Gaudu et Sébastien Reichenbach, l’équipe Groupama-FDJ y a pris la onzième place à 29 secondes de la supersonique Jumbo-Visma.

« Je suis satisfait du comportement de mes coureurs, dit Yvon Madiot, mais déçu du résultat. On visait le Top 10 il s’est joué à une seconde près. Durant les seize kilomètres de l’étape, chaque coureur de l’équipe a eu son temps fort. Le groupe était homogène mais il n’y a pas eu une locomotive, un leader qui se détache. Il nous a manqué un mec super fort mais nous n’étions pas ici seulement pour le contre la montre par équipes et le niveau est ici très élevé ! Miles Scotson a été top dans le final mais a fait un début plutôt moyen. Soit exactement la course inverse d’Anthony Roux dont c’était le deuxième jour de course. Bruno Armirail qui préfère sans doute le contre la montre individuel, a sauté un peu plus tôt que prévu. Ici, n’on avait pas l’équipe pour lutter avec Jumbo-Visma »

 

L’équipe néerlandaise s’est imposé mais son groupe était guidé par trois gros rouleurs Tony Martin, Primoz Roglic et Jos Van Emden !

« Nos grimpeurs ont bien tenu leur rang, assure le directeur sportif de l’équipe Groupama-FDJ, mais nous avions forcément un déficit de puissance par rapport aux bêtes à rouler ! »

 

La deuxième étape devrait proposé un sprint massif et ils sont nombreux les sprinteurs à se défier dans les Emirats cette semaine. Marc Sarreau fera face à Kristoff et Gaviria (UAE-Team Emirates), Ewan (Lotto-Soudal), Viviani (Deceuninck-Quick Step), Arndt et Walscheid (Team Sunweb), Bauhaus (Bahrain-Merida), Mareczko (CCC Team), McLay et Modolo (Education First-Drapac), Cavendish (Dimension Data), Moschetti (Trek-Segafredo) et Kittel (Katusha-Alpecin). Rien que ça !

 

« Et question grimpeurs, poursuit Yvon, ce n’est pas mal parce qu’il manque seulement Thibaut Pinot, Bardet et Froome ! »

 

David Gaudu et Sébastien Reichenbach trouveront un terrain à leur convenance mardi avec une arrivée au sommet d’une côte de dix kilomètres présentant de bons pourcentages.

 

Vos commentaires