Actualités

toutes les actualités

Très belle deuxième place de David Gaudu

le 24 sept. 2018
Dans la course rendant hommage à l’un des meilleurs grimpeurs de l’histoire, David Gaudu a marqué les esprits. Battu au sprint par le seul Ballerini (Androni-Sidermec), il a signé son premier podium de la saison avec l’aide du formidable Steve Morabito.

 

Après un Tour de Toscane compliqué pour celui qui a peiné à digérer le voyage au Canada, David avait fini la Coppa Sabatini rassuré par ses sensations. Quarante huit heures et un transfert de trois heures en bus plus tard, le jeune Breton de l’équipe Groupama-FDJ avait le sourire.

 

Sans passer par la montagne, cette belle course du calendrier italien est exigeante et a donné lieu à une belle bagarre. Il y eut d’abord l’attaque de Quintana mais le travail forcené de Steve Morabito et de l’équipe Fortuneo-Samsic a permis de reprendre le groupe du Colombien dans l’avant-dernier tour. Dans la foulée, David a pris place dans un groupe de 18 coureurs dont s’est extrait Vicenzo Nibali à trois kilomètres de l’arrivée. Le dernier vainqueur de Milan-San Remo a été repris sous la flamme rouge et c’est donc au sprint, dans un groupe relevé, que David a signé sa deuxième place.

 

« Je suis très content d’être allé chercher un podium. » D.Gaudu

 

« J’ai été bien toute la journée, dit-il. Sur le circuit final à parcourir à trois reprises, la côte s’est montée à chaque fois plus vite. Un groupe est sorti, Steve a comblé l’écart puis j’ai réussi à rentrer avec Nibali. Nous nous sommes retrouvés à huit devant puis à dix-huit. Dans le final, ça roulait très vite, c’était quasi impossible de sortir et j’ai tout misé sur le sprint. Je suis très content d’être allé chercher un podium. »

 

« Cette deuxième place, c’est bien pour lui, bien pour l’équipe dans ces courses qu’on n’a pas l’habitude de faire. » S.Joly

 

« C’est vraiment bien ce qu’a fait David, assure son directeur sportif Sébastien Joly. Dans le sens où il n’était pas bien en Toscane puis s’est senti mieux dans la Coppa Sabatini qui l’a remis en confiance. Ici, il avait un parcours à sa convenance, très exigeant en milieu d’épreuve. Cette deuxième place, c’est bien pour lui, bien pour l’équipe dans ces courses qu’on n’a pas l’habitude de faire. Nous avons fourni un gros investissement logistique pour cette semaine italienne. Avec l’équipe qu’on a, je pense qu’on en fera de plus en plus souvent... »

Vos commentaires

Publié le 27 sept. 2018 à 17:43, par charles
Bravo au petit Gaudu et grand par son talent, il va en gagner des belles !!!