Actualités

toutes les actualités

Tour de Picardie étape 3

le 18 mai 2014
Arnaud Démare gagne deux fois dans la même journée. Avec un nouveau sprint gagnant dans la troisième étape du Tour de Picardie, Arnaud Démare s’est assuré également le succès final dans cette course qu’il avait à cœur de gagner.

L’an dernier, après sa victoire dans les Quatre Jours de Dunkerque, Arnaud n’avait pas connu la réussite dans cette épreuve qui se déroule en partie sur ses routes d’entraînement mais cette fois, aucune fausse note, sinon une deuxième place, d’un rien, le premier jour derrière Coquard (Europcar).

Porteur du maillot jaune de leader, dimanche, le sprinteur du Trèfle a de nouveau profité du travail parfait de ses équipiers derrière qui il a pu se contenter de contrôler, de préparer un sprint en côte qu’il appréhendait un peu, selon son directeur sportif Franck Pineau. Ce dernier avait préparé ce matin, avant le départ, un plan d’action parfaitement respecté.

« Comme les jours précédents, dit-il, Pierre-Henri Le Cuisinier et Geoffrey Soupe ont roulé en tête de peloton pour maîtriser les échappés. Je crois que Geoffrey, qui avait besoin de faire des efforts après sa chute au Tro Bro Leon, aime bien cette tâche. Puis il ont été relayés par Benoît Vaugrenard et David Boucher. Dans le final sont apparus William Bonnet et Yoann Offredo et puis donc un super Mika Delage qui a de nouveau déposé son sprinteur au bon endroit. Arnaud cogite toujours un peu quand le sprint se dispute en bosse, et celle-ci à Bray-sur-Somme n’était pas facile mais finalement il prend l’habitude de s’y imposer. C’était vrai quand il est devenu champion du monde espoirs à Copenhague, l’an dernier dans l’Eneco Tour où il a battu Philippe Gilbert, et donc cette semaine à deux reprises, cette fois en dominant Sinkeldam (Giant-Shimano) et Gianni Meersman (OPQS).

« Tout s’est bien passé une nouvelle fois pour nous et si le talent d’Arnaud joue évidemment beaucoup, rien n’aurait été possible si l’un de ses équipiers n’avait pas été dans le coup, si la tâche qui leur est demandée chaque jour n’était pas remplie. Je veux leur rendre hommage, les sept coureurs de mon équipe ont de nouveau fait un travail remarquable pour favoriser les succès de leur leader. »

Vos commentaires