Actualités

toutes les actualités

Thibaut Pinot répond déjà présent

le 22 mars 2018 - Tour de Catalogne, Etape 4, Llanars - La Molina (170,8 km)
La quatrième étape du Tour de Catalogne, en passant par le col de la Creueta (1.952 mètres d’altitude) avant l’ascension finale vers La Molina a fait mal aux jambes. La bagarre a duré plus de quatre heures et si l’équipe Movistar a assis sa domination, Valverde l’emportant de nouveau, Thibaut Pinot a de nouveau épaté en prenant la cinquième place de l’étape. David Gaudu, un peu en difficulté dans les derniers hectomètres est pour sa part dans le Top 20.

Il y a d’abord eu beaucoup de candidats à l’échappée mais aucun coureur n’a réussi à prendre les devants au cours des 80 premiers kilomètres. Seul Esteban Chaves (Mitchelton-Scott) y est parvenu pendant l’ascension de la Creueta mais s’agissant d’un coureur dangereux au classement général, le peloton n’a pas laissé plus de deux minutes au Colombien avant de le reprendre dans la descente. Alors, soixante coureurs seulement étaient encore concernés par la victoire d’étape.

 

« Pourquoi pas jouer une étape. » T. Pinot

 

L’équilibriste Mohoric (Bahrain-Merida) a fait la descente à fond avant d’être repris après deux kilomètres dans l’ascension finale par un duo composé de Soler (Movistar) et Latour (ag2r-La Mondiale). A l’arrière, Valverde et Quintana sont parvenus à revenir sur les deux hommes en compagnie de Bernal (Team Sky) tandis que Thibaut Pinot, plutôt fringant pour son sixième jour de course et en dépit des efforts fournis la veille, étaient de ceux capables d’engager la poursuite. Il l’a fait en compagnie de Simon Yates (Mitchelton-Scott), Bennett (LottoNL-Jumbo), Carthy (EF-Drapac) et Soler rejeté du groupe de tête.

 

« L’étape s’est disputée sur un rythme élevé, dit le leader de l’équipe Groupama-FDJ, seul Chavez a réussi à prendre 1’30’’ d’avance… Ensuite l’équipe Movistar a contrôlé. Mes sensations étaient moyennes aujourd’hui, je sens que je manque de force dans les jambes. J’ai loupé le coup avec Latour et Soler, ensuite j’ai été à contre temps et c’est devenu compliqué de jouer le podium. Je suis sixième du classement général avant trois étapes favorables aux baroudeurs. Pourquoi pas jouer une étape mais l’important est de finir le Tour de Catalogne en bonne condition. »

 

« nos quatre grimpeurs étaient dans le coup » T. Bricaud

 

Cette étape n’a donc été facile pour personne mais une nouvelle fois, collectivement, l’équipe Groupama-FDJ a répondu présente.

 

« Au pied de la montée finale, explique Thierry Bricaud, nos quatre grimpeurs étaient dans le coup. Sébastien Reichenbach et Georg Preidler ont fait le travail et ne finissent pas loin. David Gaudu a subi la dernière montée, il n’a pas aimé l’allure générale de cette étape et le froid ressenti dans la dernière descente. Il était là (17e de l’étape) mais son tempérament d’attaquant, il n’a pas pu l’exprimer. » 

Vos commentaires