Actualités

toutes les actualités

Thibaut Pinot, il n’y a pas de petit profit

le 10 sept. 2018 - Tour d'Espagne, Etape 13, Candas. Carreno – La Camperona (174,8 km)
Les jours se suivent et se ressemblent dans la Vuelta, une échappée importante ayant abouti à la victoire du jeune Oscar Rodriguez (Euskadi-Murias) au sommet de la Camperona. Les jours se suivent et se ressemblent pour Thibaut Pinot qui confirme sa très bonne condition physique.

 

Cette treizième étape, point de départ d’un triptyque qui prendra fin dimanche aux sommets des Lacs de Covadonga, proposait en fin de parcours l’ascension de la Camperona longue de 8,3 kilomètres avec deux derniers kilomètres très difficiles et proposant des passages à près de 20%. Pas une montagne pouvant créer des écarts importants entre les favoris, à condition de ne pas connaître un jour sans.

 

« Il était important de rester au soutien de Thibaut Pinot » T.Bricaud

 

Le départ a été très rapide permettant à une trentaine de coureurs de s’échapper dont Gorka Izaguirre (Bahrain-Merida), Gastauer (AG2R-La Mondiale), Teuns (BMC Racing Team), Majka (Bora-Hansgrohe), Thomas De Gendt, Monfort, (Lotto Soudal), Erviti (Movistar), De Plus, Serry (Quick-Step Floors), Ben King, Kudus (Dimension Data), Zakarin, Restrepo (Katusha-Alpecin), Sergio Henao (Team Sky), Hindley (Team Sunweb), Mollema, Felline (Trek-Segafredo), Mate (Cofidis). Aucun coureur de Groupama-FDJ n’était présent mais comme le dit Thierry Bricaud, il était important de rester au soutien de Thibaut Pinot, ce qu’ont fait Léo Vincent et Rudy Molard tandis que Mickaël Delage et Benjamin Thomas n’évoluaient absolument pas sur leur terrain.

 

Si l’échappée a compté près de dix minutes d’avance, l’écart a considérablement faibli dans le final. Néanmoins Oscar Rodriguez a offert à son équipe Euskadi-Murias une très belle victoire.

 

Dans le dos des échappés, Nairo Quintana (Movistar) et Simon Yates (Mitchelton-Scott) ont mis à profit les dernières rampes pour gagner quelques secondes sur Thibaut. Pinot a franchi la ligne d’arrivée avec Valverde (Movistar), soit dix-sept secondes pour le Colombien, onze pour le Britannique mais le leader de l’équipe Groupama-FDJ a repris du temps à tous ses autres adversaires: huit secondes à Kelderman (Team Sunweb), Kruijswijk (LottoNL-Jumbo) et Uran (Education First-Drapac), vingt-trois secondes à Tony Gallopin (ag2r-La Mondiale) et il finit à 1’29’’ du maillot rouge Herrada (Cofidis).

 

« Léo Vincent a de nouveau fait un gros boulot et Rudy Molard reste égal à lui-même » T.Bricaud

 

« Au pied de l’ascension finale, explique Thierry, il y avait 60 coureurs dans le peloton, Thibaut y était en compagnie de Léo Vincent qui a de nouveau fait un gros boulot et Rudy Molard égal à lui-même. Sur des pentes qui ne l’avantageaient pas forcément, Thibaut a été solide. Certes il perd un peu de temps sur Quintana et Yates mais il en reprend à tous les autres. C’est une bonne journée. Demain, il n’y a rien de simple dans une étape de moyenne montagne proposant une arrivée au sommet d’une côte de deux kilomètres à 13%. Thibaut est vraiment pas mal. Vu ce qu’il a fait il y a deux jours, il n’a pas de questions à se poser. Il récupère bien, ce week-end est costaud et la dernière semaine très difficile. »

 

 

 

Par Gilles Le Roc'h

Vos commentaires