Actualités

toutes les actualités

Thibaut Pinot était intouchable !

le 27 mai 2019 - Tour de l'Ain, Étape 2, Bellignat – Col de la Faucille (123 km) ; Étape 3, Villars-les-Dombes – Grand Colombier (118,9 km)
Deuxième et vexé samedi, Thibaut Pinot a écrasé la concurrence dans le Grand Colombier, terme magnifique du Tour de l’Ain dans lequel il a fait coup double : victoire d’étape et classement général !

 

La victoire de dimanche s'est construite samedi !

 

Il n’y avait nul besoin de parler à Thibaut samedi soir au sommet du col de la Faucille qui avait vu la victoire d’étape de son ancien équipier Alexandre Géniez (ag2r-La Mondiale). Passé à l’attaque dans le final sans jamais recevoir l’aide de son adversaire, Thibaut, l’œil noir, avait été contraint de le voir gagner et de se contenter de la deuxième place. Même si le terme est inapproprié !

 

« Thibaut était bien agacé, confirmait Philippe Mauduit. Géniez lui avait promis de rouler et il ne l’a pas fait. Les parents de Thibaut étaient à l’arrivée, il voulait gagner. Il a attaqué plusieurs fois dans toute la montée. En vain, elle n’était pas assez pentue. Auparavant, Romain Seigle a bien bossé, Anthony Roux pour son retour est plutôt bien. William Bonnet et Matthieu Ladagnous ont fait un gros travail dans la première partie de course. Demain c’est une montée sèche, ce sera l’épreuve de vérité. »

 

Dimanche, pour permettre la retransmission télévisée, le départ de la troisième étape était avancé à 8h20 et nécessitait un réveil avant que le soleil ne soit levé. Dans le bus, l’objectif était le même pour toute l’équipe Groupama-FDJ.

 

Une équipe Groupame-FDJ à la hauteur de son leader !

 

« Thibaut avait très envie de gagner, explique Yvon Madiot, nous aussi ! Samedi, il y avait un petit gout d’inachevé, il nous a manqué la victoire. Aujourd’hui, cette dernière difficulté était idéale pour lui et on avait la victoire à l’esprit. C’était attendu, dès l’instant où il avait demandé à faire le Tour de l’Ain, Thibaut avait annoncé la couleur et son équipe était motivée. Cette victoire est rassurante pour lui, elle est bonne pour l‘équipe. Elle est idéale dans le tableau de marche de notre leader avant le Tour de France. L’objectif est atteint. »

 

Cette troisième étape a été animée par une échappée menée notamment par Sicard (Total-Direct Energie), Pacher (Vital Concept) et Brice Feillu (Arkéa-Samsic) avant que les équipiers de Thibaut durcissent le ton avant l’ascension finale. Dans les premières rampes, le dernier vainqueur du Tour de Lombardie a accéléré, entraînant avec lui Rybalkin (Gazprom-RusVelo) et Fränk (ag2r-La Mondiale) qui ont rapidement lâché prise. A 11 kilomètre du sommet il était seul. Thibaut a franchi la ligne d’arrivée avec plus d’une minute d’avance.

 

« C’est une belle victoire, dit-il, j’étais venu pour gagner et l’objectif est rempli. Je suis satisfait, on va envisager la suite et notamment le Critérium du Dauphiné dans deux semaines. Dans le Grand Colombier, je voulais partir seul très tôt pour monter à mon rythme et gérer ma montée. C’est la deuxième fois que je gagne ici, dans ce col qui fait peur à tous les coureurs. Quand on s’entraine bien, en me sentant serein et bien préparé après un stage dans les Alpes, c’était important de convertir mon travail par une victoire. Dans cette épreuve, toute l’équipe a fait un super boulot, mes équipiers sont solides. En tout cas, je suis content de succéder au palmarès à mon copain Arthur Vichot. »

 

Vos commentaires