Actualités

toutes les actualités

Thibaut Pinot et Georg Preidler commencent bien

le 04 mai 2018 - Tour d'Italie, Etape 1, Jerusalem-Jerusalem (9,7 km)
Le Tour d’Italie s’est élancé par un contre-la-montre individuel gagné par le tenant du titre Tom Dumoulin (Team Sunweb) mais à l’arrivée, l’équipe Groupama-FDJ pouvait être satisfaite de son bilan. Thibaut Pinot a pris la seizième place et a devancé bon nombre de ses adversaires directs et notamment Froome (Team Sky).

"Un chrono exigeant" Jérémy Roy.

 

Avant le départ, Jérémy Roy avait fixé la difficulté de cette étape inaugurale : « l’air est très sec et nous avons la gorge irritée. C’est un chrono exigeant et nous avons tous une appréhension en raison des nombreuses chutes survenues pendant la reconnaissance du parcours sans doute provoquées en partie par la poussière présente sur la route. »

 

Froome a été victime d’une de ces chutes le matin et l’une des recommandations de Jussi Veikkanen, Sébastien Joly, Martial Gayant et Julien Pinot avant le départ était de ne pas prendre de risques. Auteur du même temps que Jérémy Roy, Matthieu Ladagnous a proposé un premier temps référence sur lequel Thibaut s’est appuyé pendant sa course. Une course assez impressionnante qui lui vaut d’entrer parfaitement dans cette épreuve de trois semaines.

 

Thibaut Pinot devant Christopher Froome !

 

« C’était mon premier chrono cette saison, rappelle-t-il, et quand on est professionnel, il n’est pas nécessaire d’en faire dix pour être bien. Il a fait chaud, la chaleur est mon ennemie ici, je le savais, et l’important est de rentrer en Sicile sans avoir perdu trop de temps. »

 

L’important aussi est d’avoir réussi un bon contre la montre d’entrée de jeu quand l’an dernier cette même discipline l’avait écarté du podium.

 

« Thibaut est 16ème à 33 secondes, précise Sébastien Joly, j’ajoute le Top 20 de Georg Preidler (19ème) pour dire qu’il s’agit d’une bonne journée. Le parcours était très technique et glissant. Il fallait être vigilant. Thibaut est parti prudemment mais il a fini très fort et figure parmi les meilleurs. Le début de ce chrono était très technique avec un faux-plat descendant, des courbes qui pouvaient être prises sur le prolongateur mais à la limite du guidon normal. Le but était de limiter les écarts et surtout de pas de prendre de risques. On avait les temps intermédiaires de Matthieu Ladagnous qui avait fait un bon chrono. Au début, Thibaut était un peu derrière Lada mais ensuite il a gagné beaucoup de temps. Dans son exigence, Thibaut est rarement satisfait mais il a de quoi l’être. Certes Dumoulin, Simone Yates (Mitchelton-Scott) et Pozzovivo (Bahrain-Merida) sont devant lui mais tous les autres et même Froome sont derrière.

 

Georg a pris la 19ème place et je ne peux pas dire qu’il s’agisse d’une surprise parce qu’il est champion d’Autriche de la discipline. Lui est parti fort et a un peu flanché sur la fin. Il avait besoin de se rassurer dans cet effort physique. C’est fait. Pour finir, il n’y a pas eu de chutes pour nous aujourd’hui et c’est un soulagement… »

 

Samedi, la deuxième étape en direction de Tel Aviv longera la mer sur un parcours plat. Dimanche, pour aller à Eilat, ce sera une traversée de désert par une température caniculaire, plus ou moins 38 degrés.

 

 

Par Gilles Le Roc'h.

Vos commentaires

Publié le 05 mai 2018 à 09:41, par charles
Dans les prochaines étapes les écarts seront bien plus grand, c'était un prologue et les coureurs devant Thibaut seront peut-être derrière plus tard, attendons les grandes étapes !!! Bravo à toute l'équipe et bon courage sous la chaleur.
Publié le 04 mai 2018 à 19:12, par jac34
Genre de course qui ne mérite pas de prendre le moindre risque pour gagner quelques secondes, alors que dès la première étape de montagne on peut facilement prendre 5 minutes dans la musette pour une gêne provoquée par une chute au prologue. Heureusement tout s’est bien passé.