Actualités

toutes les actualités

Thibaut Pinot-David Gaudu, le duo qui renverse tout !

le 17 oct. 2018 - Milan - Turin, MILAN-TURIN
Thibaut Pinot l’a fait ! Il s’est imposé en solitaire dans Milan-Turin après un très gros travail de toute son équipe, dans le final de Sébastien Reichenbach qui a pris la cinquième place et de David Gaudu qui a fêté son vingt-deuxième anniversaire en chutant au bout de son terrible effort mais sans perdre le sourire. Plus que jamais Thibaut sera samedi le favori du Tour de Lombardie.

 

Quelques minutes après sa deuxième place dans les Trois Vallées Varésines, mardi, Thibaut avait prévenu qu’il ferait tout pour gagner Milan-Turin dont l’arrivée au sommet de Superga lui convenait bien. L’équipe Groupama-FDJ, dans un élan remarquable, a fait ce qu’il fallait pendant quatre heures pour lui permettre de l’emporter, d’être le premier Français vainqueur de cette vieille dame italienne (142 ans) depuis Laurent Jalabert en 1997.

 

Une échappée a rapidement vu le jour, composée de De Gendt (Lotto-Soudal), Smit (Katusha-Alpecin), Orsini (Bardiani-CSF) et Neilands (Israël Cycling Academy) mais sans jamais avoir la moindre illusion quant à la réussite de cette entreprise, les équipes Groupama-FDJ et Mitchelton-Scott s’accordant en tête de peloton pour limiter l’écart.

 

Reinchenbach et Gaudu très forts autour de Pinot !

 

Dans la première ascension de Superga, le champion du monde Valverde (Movistar) a haussé le ton et provoqué une sélection sévère. Au sommet seuls Thibaut Pinot, David Gaudu et Rafal Majka (Bora-Hansgrohe) l’accompagnaient. Il y eut un regroupement d’une vingtaine de coureurs dans le bas de la descente, Sébastien Reichenbach confirmant la mainmise de son équipe sur la course mais le plus dur restait à faire.

 

Avant l’ascension finale, David Gaudu a accompagné une attaque de Fuglsang et c’est en compagnie du Danois et du Colombien Martinez (Education First-Drapac) ont entamé l’ascension finale. Un contre de cinq coureurs a été maîtrisé par Sébastien Reichenbach. Les choses sérieuses pouvaient commencer !

 

Le premier à revenir sur le groupe de David Gaudu a été Adam Yates (Mitchelton-Scott), l’Anglais incitant Thibaut à sortir du sillage de Sébastien. Très vite le leader de l’équipe Groupama-FDJ est revenu sur le groupe de tête, imité par Valverde tandis que Yates perdait pied.

 

À trois kilomètres de la ligne d’arrivée, David Gaudu insistait sur un rythme élevé devant Thibaut et le champion du monde puis voyait rappliquer le duo d’Astana Fuglsang-Lopez.

 

Le travail du jeune Breton a permis à Thibaut d’envisager le final avec sérénité. À 1,3 kilomètres de l’arrivée, David s’est écarté sur la droite de la route, moment choisi par Lopez pour remonter. Les deux hommes se sont accrochés et se sont retrouvés à terre. Sans gravité. Thibaut avait déjà quelques mètres d’avance sur Valverde et a résisté jusqu’au sommet au retour de Lopez pour l’emporter.

 

Pinot plus fort que le maillot arc-en-ciel !

 

« C’est une belle victoire, dit Thibaut offrant à son équipe son 32e succès de la saison. Milan-Turin me plait, gagner une classique italienne, c’est important pour moi mais le plus important c’est samedi. Mon équipe a fait un super travail mais la chute de David et Lopez m’a un peu coupé les jambes. Cela a empêché un beau duel avec le Colombien mais c’est la course. Quand David s’est écarté, il n’en pouvait plus. C’est dommage mais l’important est de gagner. Valverde a dynamité la course dans la première ascension de Superga, ce fut ensuite du très grand niveau. Gagner Milan-Turin me tenait à cœur. Battre Valverde qui est un très grand coureur sur une arrivée comme celle-ci restera un moment fort. »

 

L’une des marques de fabrique de Groupama-FDJ est de voir des équipiers ne pas totalement se relever quand les forces commencent à leur manquer. Sébastien Reichenbach, égal à lui-même, a pris la cinquième place. David, reparti sans dommage, a fini avec un grand sourire.

 

Joyeux anniversaire David Gaudu !

 

« Ce matin, dit-il, on rigolait avec Thibaut, il m’avait suggéré de fêter mon anniversaire en lui offrant la victoire. Tout s’est bien passé, l’équipe a assumé son ambition. Dans le final je suis sorti, Thibaut est revenu et gagne, c’est super ! J’étais vraiment très bien dans cette côte. Je me suis accroché avec Lopez et je suis désolé pour lui mais en me relavant j’ai vu Thibaut partir seul ! Moi ça va, je ne me suis pas fait mal et comme tout le monde, j’ai le sourire ! »

 

Vos commentaires