Actualités

toutes les actualités

Thibaut Pinot assure bien

le 29 août 2018 - Tour d'Espagne, Etape 4, Velez-Malaga – Sierra de la Alfaguara (161,4 km)
Cette première étape de montagne de la Vuelta devait, finalement, en inquiéter plus d’un ! Elle a donné lieu à un long round d’observation entre les favoris et a profité à Ben King (Dimension Data) qui l’a emporté au terme d’une échappée. Seizième de l’étape dans le temps des favoris, Thibaut Pinot est désormais douzième du classement général. Mardi soir, il faisait part de son soulagement.

 

Intenables, Maté (Cofidis) et Rolland (Education First-Drapac) ont de nouveau pris part à l’échappée du jour, composée de neuf coureurs et à qui le peloton a laissé le champ suffisant pour jouer la victoire. A 50 kilomètres de l’arrivée, l’écart était de neuf minutes et déjà les favoris ne voulaient prendre aucun risque.

 

« Tout le monde a été attentiste, assure Thierry Bricaud. C’était la première étape de montagne, personne ne savait vraiment où il en était. A six ou sept kilomètres de l’arrivée, l’équipe LottoNL-Jumbo a un peu haussé le rythme, un peu plus haut, Simon Yates (Mitchelton-Scott) a attaqué, suivi par l’Allemand Buchmann (Bora-Hansgrohe). Tous deux ont pris un peu de temps sur les favoris, respectivement 27 et 25 secondes. Tous les autres finissent ensemble, dont Thibaut. »

 

 « Ils sont attentifs, motivés... Ils sont dans le coup. » T.Bricaud

 

« Je pense que ce soir notre leader doit être rassuré, il avait besoin de faire des efforts, dit encore le directeur sportif de Groupama-FDJ. De toute façon, la Vuelta est longue et on ne va pas s’affoler. Demain, il faudra se méfier un peu, il y a une côte dans le final et l’arrivée sera jugée au bas de la descente. Ça risque de monter vite pour larguer les sprinteurs. Après, on aura trois jours pour souffler, on devrait voir des sprints ou des échappées. De nouveau, l’équipe a bien fonctionné. Les gars ont eu chaud, entre 34 et 35 degrés. Ils ont bu énormément de bidons mais ils sont attentifs, motivés… Ils sont dans le coup. Georg Preidler était un peu mieux dans la chaleur mais ce n’est pas encore ça. Antoine Duchesne était un peu mieux aussi. Ils seront mieux dans quelques jours en gagnant le nord de l’Espagne. »

 

Sitôt franchi la ligne d’arrivée, Thibaut Pinot a privilégié la récupération mais il a néanmoins fait un bilan rapide de sa journée.

 

« La dernière montée s’est faite sur un rythme élevée mais il faisait très chaud, dit-il, je suis content d’avoir passé cette journée qui sera, de ce point de vue, l’une des pires de la Vuelta ». 

 

 

Par Gilles Le Roc'h

 

Vos commentaires