Actualités

toutes les actualités

Rudy Molard et Thibaut Pinot tombent en tête de course !

le 22 févr. 2019 - Tour du Haut Var, Étape 1, Vence – Mandelieu-la-Napoule (154,5 km)
L’équipe Groupama-FDJ a connu une mésaventure peu commune dans le final de première étape du Tour du Haut-Var. Thibaut Pinot et Rudy Molard, échappés et bien partis pour s’octroyer une victoire, ont été victimes de la même chute dans la dernière courbe du col du Tanneron. Ils ont réussi à finir respectivement huitième et quatrième de l’étape et dans le même temps que le vainqueur Vanmarcke (Education First-Drapac).

Une journée maitrisée avant la chute...

 

« Tout au long de la journée, explique Philippe Mauduit, il y a eu une échappée de trois coureurs dont Julien Bernard (Trek-Segafredo) qui a été repris au pied du col du Tanneron. Nous avons pris nos responsabilités en assurant le rythme en tête du peloton toute la journée. Steve Morabito a fait un très gros boulot avant d’être relayé, à 50 kilomètres de l’arrivée, par Georg Preidler.

 

Après la double ascension du col de Vence, il y avait une côte difficile à Grasse, longue de trois kilomètres et dans la descente très technique, l’équipe ag2r-La Mondiale a fait le forcing. Nous étions juste derrière, bien placés. Un peloton d’une quarantaine de coureurs a atteint le dernier kilomètre de l’ascension du col du Tanneron. Rudy et Thibaut y sont passés premier et deuxième.

 

Une chute sans gravité !

 

Dans cette descente, en raison du pollen des mimosas, il y a eu énormément de chute, je pense qu’une vingtaine de coureurs sont tombés. Nos deux grimpeurs ont fait la différente et tandis qu’ils pensaient avoir course gagnée, ils sont tombés à leur tour dans la dernière courbe de la descente. En remettant la chaine tombée du plateau, ils ont réussi à repartir avec le premier groupe. Voir ces deux là devant dans un final pas favorable, c’est bien pour la confiance. Quand même, ils sont tombés, ont loupé la victoire mais le prennent en souriant ! C’est bon signe !

 

Demain, la deuxième étape finit en côte. Il y aura eu 4.000 mètres de dénivelé. La côte finale n’est pas très dure mais cela se jouera dans un petit groupe de costauds et je pense qu’on y sera… »

Vos commentaires