Actualités

toutes les actualités

Rudy Molard épate, Anthony Roux aussi !

le 15 avril 2018 - Amstel Gold Race
Une nouvelle fois Rudy Molard a épaté tout le monde ! Malgré les suites de sa chute dans le Tour du Pays-Basque qu’il n’avait pu terminer la semaine dernière, il a pris la quinzième place d’une course très relevée et durant laquelle il a attaqué en compagnie du champion olympique Van Avermaet (BMC). La victoire est revenue au Danois Valgren (Astana), déjà vainqueur cette année du Circuit Het Nieuwsblad.

Au rythme des 35 côtes à franchir, l’équipe Groupama-FDJ avait désigné deux leaders, Davide Cimolaï qui était très motivé et Rudy. Ils étaient entourés des jeunes Valentin Madouas, Romain Seigle, de Ramon Sinkeldam, Benoît Vaugrenard et Anthony Roux, également de retour de blessure et dont le comportement a été exemplaire.

 

Aucun d’entre eux n’a pris place dans l’échappée de neuf coureurs qui s’est dotée d’un avantage de 15 minutes mais Franck Pineau était très satisfait de la course de ses hommes.

« Ramon était heureux d’être là avec son maillot de champion des Pays-Bas, dit-il, mais pour lui la campagne a été longue. Fatigué, il a beaucoup travaillé en compagnie de Romain Seigle pendant 170 kilomètres afin de protéger ses leaders. D’ailleurs, Romain a lâché prise après 210 kilomètres et compte-tenu de son travail, c’est formidable pour un néo-pro. Dans le final, Davide Cimolai ne se sentant pas bien a dit qu’il fallait tout mettre sur Rudy. Ce dernier était encore entouré par Benoît, Valentin et Anthony. »

 

"Il voulait bien faire ici en vue de la Flèche Wallone" F. Pineau 

 

En poursuite des hommes de tête, la course a été intense au cours de la dernière heure, marquée par de nombreuses accélérations. La sélection a été forte et bien que doutant un peu de ses jambes, Rudy a suivi une attaque de Van Avermaet à 16 kilomètres de l’arrivée après une première accélération une quinzaine de kilomètres auparavant. 

 

« Rudy était un peu nerveux, explique son directeur sportif, il n’avait pas trop confiance en lui parce qu’il revient de blessure. Il a passé une semaine light, avec une seule sortie de 3 heures de vélo, il s’est surtout soigné. Il reprenait donc la compétition dans cette course qui est l’une des plus exigeantes du calendrier, l’une des plus nerveuses aussi. Il nous a démontré avoir conservé la bonne condition qu’il affiche depuis Paris-Nice. Il a donc sauté dans la roue de Van Avermaet, je ne peux pas dire qu’il s’agissait d’une erreur mais les favoris n’ont pas laissé faire et Rudy a été surpris par le contre. Il finit dans le groupe de Philippe Gilbert, à la quinzième place et c’est formidable. Lui-même était surpris d’être là après 250 kilomètres. Il voulait bien faire ici en vue de la Flèche Wallone mercredi et de Liège-Bastogne-Liège dans une semaine. La distance d’aujourd’hui va lui servir... »

 

« Pour conclure, poursuit Frank, mention à Anthony Roux qui reprenait ici et qui nous a vraiment surpris. Il a bouclé les 260 kilomètres. En raison d’une côte cassée sa dernière course remonte à Cholet-Pays de Loire fin mars ! »

Vos commentaires

Publié le 16 avril 2018 à 09:49, par charles
Rudy devient un incontournable leader de l'équipe, un grand bravo à Rudy !!! Il va falloir attendre les courses par étapes pour retrouver le chemin de la victoire ??