l'Actualité

toutes les actualités

Rudy Molard, de mieux en mieux

le 09 juin 2018 - Critérium du Dauphiné, étape 6
Rudy Molard s’st fait plaisir. Pour sa course de reprise et en sachant depuis le prologue de Valence qu’il n’a pas encore la condition physique pour lutter au classement général, il a pris une échappé solide samedi dans l’étape reine du Critérium du Dauphiné gagnée par l’Espagnol Bilbao (Astana). Toujours au contact, Léo Vincent a conservé sa place dans le Top 20.

Il y avait forcément beaucoup de candidats à l’échappée à la sortie de Frontenex et très rapidement David Gaudu a compris n’avoir pas les jambes pour faire la course devant. « David n’était pas super aujourd’hui, confirme Thierry Bricaud. Il ne faut pas oublier comment il a fini l’étape lundi et les 4 heures passées aux urgences de Saint-Etienne. Il est motivé, il  a de l’envie mais ici c’est le haut niveau et un pépin, ça ne pardonne pas ! »*

 

"Mes sensations sont de mieux en mieux" R. Molard

 

Rudy Molard, pour sa part, sent qu’il progresse chaque jour et s’est livré à un bon test en prenant place dans une échappée de 25 coureurs qui s’est délitée progressivement au passage des cols. « J’ai fait une journée solide, dit-il. C’est parti à bloc, on s’est retrouvé à 25 mecs devant. On a essayé de creuser l’écart, en roulant fort toute la journée mais on n’a pas réussi à prendre beaucoup de temps. Mes sensations sont de mieux en mieux, j’ai été capable de tenir les meilleurs de l’échappée longtemps. C’est de bon augure. »

 

« Rudy  se connaît très bien, confirme son directeur sportif. Il se sait encore un peu court pour jouer la gagne dans une étape mais il sait où il va et sera bien au mois de juillet ! »

 

"Des situations comme celles qu’il découvre depuis trois jours vont le faire progresser." T. Bricaud

 

Pour sa part, Léo Vincent a réédité ses performances des jours passés en se maintenant dans le peloton des favoris. Il a certes un peu craqué dans la montée finale vers La Rosière mais il a une bonne capacité de résistance et sait bien limiter l’écart.

 

« Léo fait une étape à l’image de ce qu’il fait depuis le départ, dit Thierry Bricaud. Il a fait une belle montée, il coince un peu mais c’est normal. Il prend ses repères. Des situations comme celles qu’il découvre depuis trois jours vont le faire progresser. Demain, à l’issue de la dernière étape, s’il fait top 20 du Critérium du Dauphiné, ce sera vraiment très bien. »

Vos commentaires