Actualités

toutes les actualités

Rudy Molard aime le chiffre 3

le 18 févr. 2018 - Tour du Haut Var, Etape 2
Si la victoire dans le Tour du Haut-Var ne pouvait échapper à Hivert (Direct Energie), vainqueur des deux étapes de l’épreuve française, l’équipe FDJ a signé une performance collective de choix pour un tir groupé spectaculaire, trois de ses coureurs finissant dans le Top 5 du classement général, Rudy Molard est troisième, Valentin Madouas est quatrième et Thibaut Pinot est cinquième.

Samedi, sous la pluie, l’équipe dirigée par Yvon Madiot et Franck Pineau avaient couru pour gagner, en essayant de durcir la course. Dimanche, sous le soleil revenu, elle a développé la même stratégie et cette fois la victoire n’est pas passée loin !

 

Thibaut Pinot, des fourmis dans les jambes, s’était intégré en tout début de course dans une attaque de six coureurs et s’il a ensuite repris sa place dans le peloton, le message était clair.

 

Jarrier (Fortuneo-Samsic), Lecrocq (Vital Concept), Siskevicius (Delko-Marseille 13) et Barcelo (Euskadi-Murias) ont formé l’échappée  ayant compté un peu plus de six minutes d’avance mais il leur a été impossible de résister au travail des équipes FDJ, ag2r-La Mondiale et Direct Energie. Le Trèfle a encore intensifié l’allure à 25 kilomètres de l’arrivée, favorisant l’offensive de Rudy, Thibaut et Valentin suivis des seuls Hivert, Vuillermoz (ag2r-La Mondiale) et Finetto (Delko-Marseille 13). Même si le nombre pouvait faire loi, ils étaient accompagnés par de plus rapides coureurs qu’eux.

 

« Ce n’est pas la gagne, mais c’est beau" Y. Madiot

 

Bien soutenu par ses deux équipiers Rudy a attaqué sous la flamme rouge mais il n’y avait décidément rien à faire. Sa troisième place sur la ligne d’arrivée, comme celle au classement général, confirme le podium qu’il avait signé la semaine dernière dans le Tour de Provence.

 

« Ce n’est pas la gagne, dit Yvon Madiot, mais c’est beau. Ce final était vraiment sympa pour nous les directeurs sportifs. Collectivement on a été bon. Nous n’avons pas trop roulé dans la journée mais on a fait le forcing dans la dernière partie de la côte de la Bastide de Tourtour.

 

Le petit Madouas a fait péter le peloton avec Thibaut. Dommage, il y avait 15 kilomètres de descente à suivre mais Hivert marchait vraiment bien. Il nous a manquer une ou deux petites bosses pour flinguer. Dans la descente, nos gars  ont essayé de faire des cassures mais sur la fin, tout le monde avait mal aux jambes.

 

Rudy Molard a attaqué sous la flamme rouge, ses adversaires le surveillaient et ont sauté dans la roue. Valentin m’a dit qu’il est arrivé de derrière pour en mettre une mais ses jambes ont lâché au moment de faire l’effort. Au final, on fait un beau tir groupe et je retiens le plaisir pris pendant deux jours. Il nous aurait fallu un parcours un peu plus dur…

 

Rudy Molard est content de voir l’équipe fonctionner aussi bien. Thibaut avait dit dans la semaine que le Tour du Haut-Var était dans son programme d’entraînement, alors il s’entraîne vraiment bien. Enfin, le petit Madouas, on savait qu’il serait bien dès ses débuts pros mais il est vraiment fort et en plus, il est instinctif. Quand on prévoit un plan, il est là. Il me rappelle Laurent, dont  l’esprit n’était pas de trop calculer ! »

 

Rudy Molard reprendra la compétition dans Paris-Nice (4-11 mars), Thibaut Pinot dans le Tour de Catalogne (19-25 mars) et Valentin Madouas dans les Strade Bianche (3 mars) et le Grand Prix Industria et Artigianato (4 mars)

Vos commentaires

Publié le 19 févr. 2018 à 17:50, par charles
ça fait un grand plaisir de voir la FDJ lutter en un si grand nombre pour la victoire....elle va venir !!! Bravo les petits !!