Actualités

toutes les actualités

Romain Seigle s’est mis en évidence

le 13 sept. 2018 - GP de Wallonie
A peine rentré du Canada où il a pris la troisième place du Grand Prix de Québec, le Belge Stuyven (Trek-Segafredo) s’est imposé mercredi dans le Grand Prix de Wallonie. Très entreprenant dans le final, Romain Seigle a pris la douzième place au contact des meilleurs.

 

La course a été animée dans un premier temps par l’échappée de cinq coureurs à qui le peloton a laissé plus de cinq minutes d’avance, considérant qu’ils ne représentaient pas un danger important. De fait, ils ont été repris à 41 kilomètres de l’arrivée dans une portion cruciale de l’épreuve avec un enchaînement de cinq côtes.

 

Le vent s’est invité pour couper provisoirement le peloton en deux, peu de temps avant une crevaison pour Ignatas Konovalovas, récent deuxième du Tour du Doubs, contraint de produire un effort violent et prématuré.

 

« Romain va apprendre à gérer ses efforts » J.Veikkanen

 

Les 25 derniers kilomètres ont été spectaculaires avec de nombreuses attaques avant qu’un groupe ne parvienne à faire la sélection à 13 kilomètres du but. Parmi les coureurs de tête figurait Stuyven mais aussi Romain Seigle dont le travail a peut être empêché Olivier Le Gac, sorti en contre, de revenir en tête.

 

« Le final a été difficile, explique Jussi Veikkanen, parce que jusqu’au panneau des cinquante derniers kilomètres, la course a été tranquille. Romain en a sans doute trop fait et ce n’est pas grave parce qu’il vaut mieux pêcher dans ce sens là et parce qu’il va apprendre à gérer ses efforts. L’équipe a bien travaillé, elle a été bien placée au bon moment. Il manque juste un résultat plus flatteur… »

 

 

Par Gilles Le Roc'h

Vos commentaires