l'Actualité

toutes les actualités

Mission accomplie pour l’équipe Groupama-FDJ

le 04 mai 2018 - Tour d'Italie, Etape 2, Haïfa-Tel Aviv (167 km)
On l’a compris vendredi à l’issue du contre-la-montre inaugural du Tour d’Italie, Thibaut Pinot décompte les jours avant d’entrer dans le vif du sujet en Sicile. Après un très bon chrono, il a passé sans encombre avec l’aide de ses équipiers la deuxième étape gagnée à Tel Aviv par Viviani (Quick Step Floors).

Un public nombreux !

 

Cette étape en ligne longeant la mer ne présentait aucune difficulté notable mais elle a été nerveuse, tout le temps, empêchant les coureurs de se décontracter. Le vent, la foule, la course en ville pour finir auraient pu constituer un piège.

 

Des lieutenants au niveau !

 

« La journée s’est bien passée, confirme Jussi Veikkanen. On a évité les ennuis, c’était la consigne du jour. C’est vrai, le peloton a été nerveux sans qu’il y ait beaucoup de chutes mais dans le final il y a eu beaucoup de crevaisons sans que l’équipe Groupama-FDJ soit concernée. Il y a eu aussi un vent fort le long de la mer pendant dix kilomètres mais nous sommes restés vigilants. Dans le final, nous avons été surpris par le public qui a été très nombreux mais avec ses bons équipiers, notamment William Bonnet et Matthieu Ladagnous dans les derniers kilomètres, Thibaut est resté hors des zones de turbulence en conservant une petite marge de prudence. Il est bien, il n’est pas nerveux. En fait, il était temps que la course se lance, il en avait marre d’attendre… »

 

Au cours de l’étape, l’échappée des trois coureurs, Boivin (Israël Cycling Academy), Ballerini (Androni-Sidermec) et Bak (Lotto-Fix All) a été rapidement annihilée par l’équipe BMC qui a profité du sprint intermédiaire pour offrir le maillot rose à Dennis. Ce fut le seul fait notable avant le sprint massif.

 

« Demain, poursuit le directeur sportif de l’équipe Groupama-FDJ, ce sera une longue journée. Tout d’abord une étape en direction d’Eilat mais la chaleur sera moins forte que prévue. Ensuite, il faudra tout emballer, faire le minimum de mécanique avant que les vélos du peloton partent en Sicile par avion-cargo. Les coureurs seront massés et quitteront Israël lundi matin à 8h50. Ils arriveront à Catane en début d’après-midi pour une première journée de repos. Nous y retrouverons Martial Gayant, Thierry Picard et son bus, Laurent Théron et son camion atelier. »

 

Par Gilles Le Roc’h.

Vos commentaires