Actualités

toutes les actualités

Marc Sarreau tout près d’une nouvelle victoire

le 03 avril 2018 - Circuit de la Sarthe, Etape 1, Abbaye de l’Epau – Baugé en Anjou (198 km)
C’est une entame au millimètre ! Marc Sarreau a pris la deuxième place de la première étape du Circuit de la Sarthe disputée sous un temps pluvieux. Malgré l’excellent travail de ses équipiers, sa très grande concentration, le sprinteur de l’équipe Groupama-FDJ a été surpris dans le dernier virage par l’acrobate Justin Jules (WB-Aqua Protect) et n’a pu totalement combler l’avantage pris par ce dernier. Il s’en est fallu d’un rien.

"Marc a fait un super sprint." Franck Pineau.

 

« C’était vraiment une arrivée kamikaze, explique Franck Pineau. Il y a eu une chute dans la préparation du sprint et ce n’est pas surprenant. Un premier virage à angle droit à 400 mètres de la ligne d’arrivée, un deuxième à 120 mètres avant une très courte ligne droite. Le peloton était passé six fois à cet endroit mais on connaît les sprinteurs, ils ne freinent pas pour être devant. Bien emmené par Matthieu Ladagnous, Marc a évité la chute et était super bien placé mais juste avant ce dernier virage, Jules lui est passé sous le bras, je ne sais pas comment. Il a pris deux longueurs d’avance. Marc a fait un super sprint puisqu’il a comblé son retard en cent-dix mètres mais sur la ligne d’arrivée, il lui a manqué quelques millimètres. Je comprends sa déception… »

 

"Il s’en est fallu d’un rien que la journée ne soit parfaite !" Franck Pineau.

 

Cette étape a été animée par l’échappée de cinq coureurs, Hardy (Fortuneo-Samsic), Combaud (Delko-Marseille 13), Frapporti (Androni-Sidermec), Riesebeek (Roompot) et Osorio (Manzana-Postobon) et l’équipe Groupama-FDJ s’est rapidement mise en ordre de marche.

 

« Nous n’avons que cinq coureurs ici, poursuit son directeur sportif, mais nous avons été efficaces. Daniel Hoelgaard, un peu souffrant durant la nuit, a roulé jusqu’à l’entrée du circuit final où il a été relayé par Tobias Ludvigsson qui se sent de mieux en mieux. Dans le final, Benjamin Thomas a pris la suite et Matthieu Ladagnous qui s’entend vraiment bien avec son sprinteur a fait le travail. Il s’en est fallu d’un rien que la journée ne soit parfaite ! »

 

Par Gilles Le Roc'h.

Vos commentaires