Actualités

toutes les actualités

Marc Sarreau, souffrant, n’a pas disputé le sprint

le 14 juin 2018 - La Route d'Occitanie, Etape 1, Cap Découverte – Carmaux (168 km)
La première étape de la Route d’Occitanie, nouvelle appellation de la Route du Sud, était promise à un sprinteur et avec Marc Sarreau l’équipe Groupama-FDJ avait un argument de poids. Malheureusement, il est patraque depuis deux jours et n’a pu se mêler au sprint revenu à Bouhanni (Cofidis).

 

« Marc est fébrile depuis avant-hier soir, explique Jussi Veikkanen. Hier, pendant son voyage, il n’a cessé de dormir. Il a de la fièvre et a mal au ventre. Au briefing ce matin, on s’est dit qu’on allait attendre pour décider d’une stratégie mais à mi-course il nous a dit qu’il n’était pas bien. 

L’équipe avait décidé d’enclencher son plan B.

 

Déjà, les quatre échappés Gaudin (Direct Energie), Baldo (St-Michel-Auber), Abraham (Bike Aid) et Combaud (Delko-Marseille 13) se savaient condamnés et l’équipe Groupama-FDJ avait décidé d’enclencher son plan B, en la personne d’Anthony Roux, reprenant la compétition après le Tour d’Italie, de même que Jérémy Roy, Sébastien Reichenbach et Georg Preidler.

 

« On espérait qu’Anthony joue sa carte dans le sprint mais lui non plus n’était pas super bien, poursuit Jussi. Il a attaqué à 40 kilomètres de l’arrivée, est revenu sur les quatre attaquants mais 20 kilomètres plus loin, le peloton était regroupé. »

 

Romain Seigle a fait un bon petit numéro !

 

Sébastien Reichenbach et Georg Preidler ont tenté leur chance avant Romain Seigle, qui a fait un bon petit numéro dans un groupe de 5 coureurs, repris à 1,5 kilomètres de l’arrivée. Reprenant à son compte la consigne de leur directeur sportif voulant qu’ils soient actifs dans le final, le récent deuxième des Boucles de la Mayenne est en forme.

 « Il faut croiser les doigts pour que Marc aille mieux demain parce qu’un nouveau sprint est prévisible, insiste son directeur sportf. Pour ce qui est des coureurs du Giro, Jérémy Roy est bien, Sébastien Reichenbach me semble très frais et Georg Preidler était assez facile, bien que ses sensations n’étaient pas bonnes disait-il il y a deux jours. »

 

 

 

Par Gilles Le Roc'h

Vos commentaires

Publié le 15 juin 2018 à 14:00, par neumann
Une fin de course pendant laquelle Romain vient de montrer tout son potentiel...