Actualités

toutes les actualités

« Marc Sarreau a été battu par plus fort »

le 06 avril 2018 - Circuit de la Sarthe, Etape 4, Brûlon – Sablé-sur-Sarthe (183,7 km)
Marc Sarreau ambitionnait de gagner une deuxième étape du Circuit de la Sarthe qui s’achevait vendredi à Sablé-sur-Sarthe et qui a vu la victoire finale de Guillaume Martin (Wanty-Groupe Gobert). Dans le sprint, il a néanmoins été dominé par l’Anglais Dan McLay (EF-Drapac) sans contestation possible.

Un sprint comme prévu.

 

« Cette étape s’est plutôt bien très bien passée pour nous, dit Franck Pineau, il a fait super beau temps, il n’y pas eu de vent et la présence à l’avant de cinq échappés nous convenait bien. Deux des attaquants se sont relevés et c’était du pain béni. Les coureurs de l’équipe Groupama-FDJ ont été mis à contribution à 25 kilomètres de l’arrivée pour finir le travail de l’équipe du leader de la course et pour favoriser le sprint. »

 

Dans le final, les quatre équipiers de Marc Sarreau ont délivré une partition très correcte et dans son rôle de lanceur Matthieu Ladagnous a pris les choses en main. Il a fallu un petit flottement de quelques dixièmes de seconde, Matthieu s’écartant côté gauche sans que Marc ne perçoive la manœuvre pour que McLay en profite. Comme à son habitude, il a surgi de l’arrière pour l’emporter nettement.

 

« Il faut l’admettre, dit Franck Pineau, aujourd’hui Marc a été battu par plus fort. Peut-être que sans la toute petite incompréhension entre Matthieu et lui, il aurait pu prendre la deuxième place mais il n’aurait pas gagné. »

 

Des coureurs qui sortent en forme !

 

En cours d’étape, le lanceur du sprinteur de l’équipe Groupama-FDJ a pris une seconde de bonification mais cela ne lui pas permis d’intégrer le Top 10 de l’épreuve. Peu importe, la semaine de Matthieu Ladagnous a été magnifique.

 

« Je suis globalement content, dit son directeur sportif. Outre Marc qui a gagné une étape et signé deux podiums et Matthieu qui pilote le vélo, Tobias Ludvigsson sort très bien du circuit de la Sarthe. Il est prêt pour les futures échéances du World Tour. Daniel Hoelgaard a bien fini la semaine mais s’il reste de santé fragile. Enfin Benjamin Thomas qui a disputé sa première course par étapes depuis le Championnat du Monde sur piste d’Apeldoorn, s’est amélioré tous les jours en enchaînant des étapes de 180 à 200 kilomètres. »

 

Par Gilles Le Roc'h.

Vos commentaires