Actualités

toutes les actualités

Léo Vincent se révèle à lui-même !

le 07 juin 2018 - Critérium du Dauphiné, Étape 4, Chazey-sur-Ain – Lans-en-Vercors (181 km)
La quatrième étape du Critérium du Dauphiné a donné de la hauteur au peloton et a révélé aussi le talent de Léo Vincent. Si Rudy Molard est encore à cours de condition et David Gaudu en cours de reconstruction, le grimpeur franc-comtois a fait l’étalage de ses capacités de grimpeur en accompagnant les meilleurs jusque sous la flamme rouge et en se plaçant dans le Top 20 de cette épreuve World Tour.

 

Rudy Molard a tenté de prendre l'échappée !

 

Cette étape a d’abord été très animée, 52 kilomètres étant parcourus dans la première heure et tandis que Rudy Molard s’apprêtait à figurer dans une échappée de 30 coureurs, Léo a été victime d’une crevaison en pleine bagarre.

 

« Il a crevé en début d’étape, dit Yvon Madiot, et il a roulé un bon moment pour reprendre place dans le peloton. C’est un effort qui a certainement un peu compté en fin de parcours… »

 

David Gaudu au courage !

 

Avant de vivre le final de Léo seulement âgé de 22 ans, l’équipe Groupama-FDJ a suivi Rudy Molard, lâchant prise en milieu d’ascension du Mont-Noir quand le peloton a vivement accéléré. « On savait qu’il ne serait pas prêt pour le Critérium du Dauphiné, assure Yvon. Rudy n’a pas les moyens de faire toutes les courses à bloc et on doit bien le gérer en fonction du Tour de France. Pour David Gaudu, ce ne fut pas une journée facile mais il a toujours mal à la main, les secousses et les vibrations le gênent beaucoup. À l’arrivée, il était heureux d’avoir passé l’étape et peut désormais envisager le week-end très montagneux ».

 

Dans le final, la pluie s’est abattue sur les coureurs dans la traversée des Gorges de la Bourne avant de cesser au moment de l’ascension finale vers Lans-en-Vercors où Alaphilippe (Quick Step Floors) a fait jouer sa pointe de vitesse. Léo s’est vraiment bien accroché pour payer à un kilomètre de l’arrivée l’accélération du peloton à la suite de l’attaque de Guillaume Martin (Wanty-Groupe Gobert). Il a franchi la ligne d’arrivée à moins d’une minute du vainqueur.

 

La révélation Léo Vincent !

 

« Léo Vincent n’a pas hyper confiance en lui, poursuit Yvon qui le connaît bien. Il voit souvent trop petit mais là, il peut faire un beau truc et je suis certain qu’il va remonter des places. L’équipe va travailler pour lui maintenant et ça va changer les choses pour lui. On va lui donner un petit coup de main. Il lâche à un kilomètre mais après Barguil (Fortuneo-Samsic) et juste avant Nibali (Bahrain-Merida). Il avait bien travaillé sur le Tour du Pays-Basque, sur le Tour de Romandie encore mieux. Il a été super au Tour de l’Ain. Léo est dans une bonne ligne. Je lui avais dit de bien travailler avant d’espérer. Là, il a sa petite ouverture… »

 

Vos commentaires

Publié le 08 juin 2018 à 10:29, par charles
Il faut donner de la confiance à Léo pour grandir et avec l'expérience d'une épreuve comme le Dauphiné, il doit montrer tout ses talents, à suivre. Et pour David dommage cette chute, mais il est très courageux, s'il va au bout un grand bravo !!
Publié le 07 juin 2018 à 21:12, par Ioanni et Arnaud
Bravo Léo, superbe étape, impressionné de te voir en excellente place en haut du Mont Noir : ça, c'est l'air du Vercors ! Bon, par contre, il faut + de supporters Groupama-FDJ au bord des routes du Dauphiné pour te soutenir : je nous trouve peu nombreux ces derniers jours ! Allez, on se mobilise et on vient supporter Léo et la team !!!